Italie 2000 : Drame au départ, Schumacher en larmes après sa victoire

Ce week-end, place à la huitième manche du championnat du monde de Formule 1, sur le tracé de Monza, en Italie. Un circuit très rapide, qui a connu un moment particulièrement tragique il y a juste vingt ans.

10 septembre 2000. Le soleil est présent. Les deux Ferrari, de Michael Schumacher et de son 'bras droit' Rubens Barrichello, trônent sur la première ligne à l'extinction des feux. Les pilotes et les spectateurs sont gonflés à bloc, mais la tournure va prendre une dimension beaucoup plus dramatique. A l'abord de la deuxième chicane du premier tour, Heinz-Harald Frentzen (Jordan) part à la faute, provoquant l'abandon de sept bolides. Le choc est très impressionnant, notamment pour Pedro de la Rosa (Arrows), mais les pilotes sont miraculeusement indemnes.

>>>> LIRE AUSSIItalie 1971 : 5 pilotes en 61 centièmes, l'arrivée la plus serrée de l'histoire de la F1

Ce n'est malheureusement pas le cas pour un pompier de 30 ans. Touché à la tête par une roue, le jeune homme va décéder. La course est endeuillée, mais 'Show must go on', elle repart après 11 tours bouclés derrière la voiture de sécurité. Schumacher, leader, ralentit très fortement quand celle-ci s'efface. Jenson Button (Williams-BMW) est surpris par la manoeuvre et évite de justesse la BAR-Honda de Jacques Villeneuve. Le Britannique percute le rail et est contraint d'abandonner.

Les épisodes se calment tandis que Schumacher gère sa course. Le pilote allemand du team Ferrari effectue son unique passage par la voie des stands au 38e tour (sur 53). Mika Hakkinen récupère le leadership et attaque à outrance. Il ne peut contrer le Baron rouge, qui file décrocher son 41e succès en F1. Une barre symbolique puisque Schumacher égale la récolte du mythique Ayrton Senna.

>>>> LIRE AUSSIGrande-Bretagne 1999 : Le crash effroyable de Michael Schumacher à 250 km/h

L'émotion est particulièrement vive pour l'Allemand et, couplée à la tragédie du début de course, ce dernier craque littéralement devant les caméras. Il fond en larmes durant de nombreuses secondes, prouvant ce dimanche-là qu'il y a aussi un homme sensible derrière le pilote chasseur de records.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK