Italie 1999 : L'énorme boulette de Mika Hakkinen, qui explose de rage

La neuvième manche du championnat du monde de Formule 1 se déroulera ce week-end sur le tracé du Mugello, qui n'a jamais accueilli une course de F1. On vous embarque donc vers Monza, toujours en Italie, théâtre de la huitième manche 2020, lorsque Mika Hakkinen piquait une colère incroyable. C'était en 1999.

12 septembre 1999. Les feux rouges sont sur le point de s'éteindre tandis que Mika Hakkinen (McLaren-Mercedes) a réalisé le meilleur temps des essais qualificatifs devant Heinz-Harald Frentzen (Jordan), David Coulthard (McLaren-Mercedes) et Alex Zanardi (Williams). Les Ferrari, pilotées par Mika Salo, remplaçant de l'infortuné Michael Schumacher accidenté à Silverstone, et Eddie Irvine, n'occupent que la 6e et la 8e position sur la grille.

>>>> LIRE AUSSIItalie 2000 : Drame au départ, Schumacher en larmes après sa victoire

Hakkinen garde la tête sans trop de difficultés tandis que Zanardi s'installe au deuxième rang. Le leader se lance alors dans un cavalier seul indiscutable. Derrière, Frentzen récupère le deuxième rang et s'isole devant ses poursuivants. La suite du Grand Prix est marquée par un accrochage en fin de meute et par de nombreux dépassements au milieu du peloton. C'était sans compter sur le 29e tour (sur 53), le tournant de la course.

Alors largement en tête, Hakkinen se loupe complètement lors d'un freinage. Le Finlandais part à la faute et est incapable de redémarrer son moteur. Abandon et énorme déception pour Hakkinen, qui pouvait marquer là des points faciles dans la lutte pour la couronne mondiale. Le leader du team McLaren, partagé entre larmes et grosse colère sur lui-même, aura besoin de longues minutes pour s'en remettre.

>>>> LIRE AUSSIItalie 1971 : 5 pilotes en 61 centièmes, l'arrivée la plus serrée de l'histoire de la F1

La fin de la course sera plus monotone, Frentzen s'imposant devant Ralf Schumacher (Williams) et Salo. Le grand perdant du jour, Hakkinen, se consolera quelques semaines plus tard, en empochant tout de même le titre mondial, son deuxième en deux saisons, à la fin de l'exercice 1999.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK