Hulkenberg tacle Grosjean : "Il est très fort pour partir à la faute tout seul"

Lewis Hamilton s'est imposé dans le Grand Prix d'Espagne de Formule 1, dimanche sur le circuit de Barcelone-Catalogne à Montmelo. Au volant de sa Mercedes, le Britannique a devancé Valtteri Bottas et Max Verstappen. Stoffel Vandoorne a connu son premier abandon de la saison.

Le début du GP a été marqué par un accident provoqué par Romain Grosjean, qui a embarqué avec lui après sa faute Nico Hulkenberg et Pierre Gasly.

"Il n’y a pas grand-chose à dire. J’ai perdu le train arrière dans le virage 3 et je suis parti en tête-à-queue. J’ai cru que je pouvais récupérer la voiture car l’avant revenait. Elle est ensuite repartie. J’étais sur les gaz, mais il n’y avait plus grand-chose à faire. Que je freine ou que j’accélère, j’étais quand même bloqué", a précisé Grosjean à notre micro après la course.

"C’est une opportunité ratée. A vrai dire, je n’ai pas encore revu les images. Il n’y avait la place nulle part pour passer. Je ne comprends juste pas car je l’ai vu en tête-à-queue à l’extérieur et il est complètement revenu à l’intérieur", a lui détaillé Gasly.

Et Hulkenberg, un peu énervé, d'ajouter : "Il y avait du monde aux virages 1 et 2. Au troisième virage, j’ai vu une voiture en tête-à-queue et beaucoup de fumée. Ca se passe tellement vite, j’ai été incapable d’éviter Grosjean. Il est très fort pour partir à la faute tout seul, ruiner la course des autres et les contraindre à l’abandon."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK