Horner: "Vettel-Webber, meilleure paire de pilotes de F1"

Horner: "Vettel-Webber, meilleure paire de pilotes de F1"
Horner: "Vettel-Webber, meilleure paire de pilotes de F1" - © AFP

Le Team Principal de Red Bull Racing,Christian Horner, s'est livré à un grand exercice de diplomatie, vendredi au Grand Prix de Chine, et a qualifié de "meilleure paire de pilotes de F1" le tandem Sebastian Vettel-Mark Webber.

Au lendemain des déclarations de Vettel, triple champion du monde en titre, sur son dépassement controversé sur Webber, à la fin du GP de Malaisie, qui ont été diversement interprétées, le patron de l'écurie, pressé de questions en conférence de presse FIA, a fait front avec beaucoup d'intelligence et mis en avant le palmarès récent de l'écurie de Milton Keynes, depuis qu'elle a commencé à gagner: "35 victoires, 6 titres mondiaux, plus de 2.000 points marqués".

Horner, ancien pilote, a aussi reconnu que le propriétaire de Red Bull, le magnat autrichien Dietrich Mateschitz, avait insisté, après la Malaisie, sur l'importance de ne pas avoir de consignes de course: "C'est un puriste, il adore la compétition et il souhaite que nos pilotes puissent se battre l'un contre l'autre".

Critiqué pour ne pas avoir pu obliger Vettel à rendre sa première place à Webber, à la fin du GP de Malaisie, alors qu'il ne lui avait pas obéi, Horner a aussi expliqué que ces consignes, même s'ils allaient "contre l'intérêt" de son pilote vedette, étaient liées "à la dégradation des pneus et au fait que les deux Mercedes n'étaient pas loin derrière".

Droit dans ses bottes, très calme, Horner a aussi expliqué que Red Bull "ne paye pas ses pilotes pour qu'ils passent leurs vacances ensemble", que "l'ambiance au sein de l'équipe n'a pas spécialement changé après la Malaisie" et que "cette saine rivalité, entre deux pilotes très professionnels, les pousse à sortir le meilleur d'eux-même, depuis plusieurs années".

A la fin de ce grand numéro de pensée positive, Horner a rappelé que Vettel avait "un contrat à long terme avec Red Bull (jusqu'en 2014), alors que celui de Webber, courtisé l'été dernier par Ferrari, est reconduit chaque année: "Il est trop tôt pour en parler, après deux courses, donc on verra ça à la fin de l'été", a-t-il indiqué.

Belga

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK