Grosjean, parti à la faute, percute violemment Hulkenberg et Gasly

Ce dimanche se tenait le Grand Prix d’Espagne, empoché par Lewis Hamilton. Le départ s’est déroulé sans encombre mais, au bout de quelques virages, Romain Grosjean est parti à la faute sur la partie sale du tracé espagnol.

Incapable de récupérer sa Haas, le Français est revenu sur la piste. Il a alors accroché Nico Hulkenberg et Pierre Gasly. Les trois pilotes ont logiquement dû abandonner. La course a pu reprendre quelques tours plus tard.

"Il n’y a pas grand-chose à dire. J’ai perdu le train arrière dans le virage 3 et je suis parti en tête-à-queue. J’ai cru que je pouvais récupérer la voiture car l’avant revenait. Elle est ensuite repartie. J’étais sur les gaz, mais il n’y avait plus grand-chose à faire. Que je freine ou que j’accélère, j’étais quand même bloqué", a précisé Grosjean à notre micro après la course.

"C’est une opportunité ratée. A vrai dire, je n’ai pas encore revu les images. Il n’y avait la place nulle part pour passer. Je ne comprends juste pas car je l’ai vu en tête-à-queue à l’extérieur et il est complètement revenu à l’intérieur", a lui détaillé Gasly.

Et Hulkenberg d'ajouter : "Il y avait du monde aux virages 1 et 2. Au troisième virage, j’ai vu une voiture en tête-à-queue et beaucoup de fumée. Ca se passe tellement vite, j’ai été incapable d’éviter Grosjean. Il est très fort pour partir à la faute tout seul, ruiner la course des autres et les contraindre à l’abandon."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK