Gros crash pour Leclerc, les freins de Vettel cèdent: week-end noir pour Ferrari à Monza

Le week-end noir des Ferrari s’est poursuivi dimanche avec les abandons de Sebastian Vettel et de Charles Leclerc au lendemain des plus mauvaises qualifications de l'écurie depuis 1984 sur le circuit de Monza (13e et 17e).

Le pilote allemand a dû rentrer aux stands après seulement huit tours. Alors qu’il naviguait à une bien triste 17e position, l'ancien champion du monde a connu un gros problème de freins. Une pièce s’est en effet détachée de la roue arrière gauche de sa monoplace.

Heureusement pour lui, l’Allemand s’en est rendu compte rapidement et a pu négocier la ligne droite suivante avec plus de prudence, ce qui n’a pas empêché un tout droit sans conséquence. Vettel a évité le pire et a pu regagner la voie des stands calmement pour ranger sa Ferrari au garage.

Charles Leclerc a du hisser le drapeau blanc au 26e tour. Le Monégasques – qui se trouvait initialement en 14e position - s'était replacé en 6e position après l'intervention de la Safety Car mais est parti à la faute dans la 'Parabolica' et s'est écrasé contre le mur de pneus. Un accident sans graves conséquences physiques pour le pilote Ferrari mais qui a tout de même poussé les commissaires à agiter les drapeaux rouges.