Grande-Bretagne 1999 : Le crash effroyable de Michael Schumacher à 250 km/h

Dimanche se tiendra la quatrième manche du championnat du monde de Formule 1, le Grand Prix de Grande-Bretagne 2020. Le tracé de Silverstone, un très mauvais souvenir pour Michael Schumacher, accidenté en 1999.

11 juillet 1999. Tracé de Silverstone, long de 5.891 kilomètres. Mika Hakkinen, auteur de la pole position, jette un oeil vers Michael Schumacher, son rival pour la couronne mondiale, placé à ses côtés sur la grille de départ. Les feux rouges s'éteignent, c'est parti pour 60 tours. Hakkinen et David Coulthard, les deux pilotes McLaren-Mercedes, bondissent parfaitement. Eddie Irvine (Ferrari) a sauté sur le troisième rang, au détriment de son équipier Schumacher.

>>>> LIRE AUSSIGrande-Bretagne 1957 : Moss pique le bolide de son équipier et gagne une course folle

Plus loin sur la grille, Jacques Villeneuve (BAR) et Alex Zanardi (Williams) sont restés immobilisés. Impossible de les bouger rapidement : la direction de course secoue donc, mesure de prudence, le drapeau rouge. Schumacher n'a visiblement pas reçu la consigne et l'Allemand tente de dépasser Irvine au virage de Stowe. Sa Ferrari tire tout droit, à pratiquement 250 km/h, et percute le mur de pneus. Le choc est violent, la scène effroyable. Fracture de la jambe droite pour le Baron rouge, qui loupera les six courses suivantes.

Un deuxième départ est donc donné. Très vite, et durant une vingtaine de tours, on s'aperçoit que Hakkinen est au sommet de son art. Les premiers ravitaillements s'effectuent et Irvine, trop lent pour faire le plein, cède sa deuxième position à Coulthard. Hakkinen, le leader, rentre à son tour. C'est long, très long, trop long. Il y a un problème avec la roue arrière gauche. Le Finlandais repart... mais revient un tour plus tard. Intraitable sur la piste, il chute au 11e rang. Il finira par perdre cette fameuse roue et ne verra pas l'arrivée. Devant, Coulthard a filé vers la victoire, empochée devant Irvine et Ralf Schumacher (Williams).

>>>> LIRE AUSSIGrand Prix de F1 de Grande-Bretagne : Le palmarès, les vidéos

Un crash terrifiant pour Schumacher, la poisse pour Hakkinen, quatre (re)départs (deux sur la grille et deux sorties de la voiture de sécurité) : l'édition 1999 du GP de Grande-Bretagne aura été particulièrement agitée.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK