Grande-Bretagne 1950 : Farina gagne le premier GP de l'histoire de la F1 !

Dimanche se tiendra la cinquième manche de la saison 2020 de Formule 1. Un Grand Prix très spécial... car il célébrera les 70 ans de la discipline.

L'histoire retient 1950 comme le tout premier championnat du monde de F1. Sept manches sont programmées dont la première sur le tracé de Silverstone, en Grande-Bretagne. Le circuit de 4.649 kilomètres, dorénavant berceau du sport automobile, est dessiné sur un ancien aérodrome, une ancienne base de la Royale Air Force.

>>>> LIRE AUSSIGrande-Bretagne 1999 : Le crash effroyable de Michael Schumacher à 250 km/h

Beaucoup de questions subsistent avant ce grand lancement et, de ce fait, tout le monde ne prend pas part à la fête. Les constructeurs allemands ne sont pas convaincus ou encore en reconstruction suite à la deuxième guerre mondiale. Les écuries italiennes sont là, à l'exception de Ferrari. Certains teams ont en effet préféré s'engager sur des compétitions de moindre envergure, mais plus lucratives.

Alfa Romeo devient ainsi le grand favori de cette première course de l'histoire, accessoirement aussi identifiée comme le Grand Prix d'Europe cette année-là, avec notamment son trio dévastateur : les Italiens Luigi Fagioli et Giuseppe 'Nino' Farina ainsi que l'Argentin Juan Manuel Fangio. La domination est nette : quadruplé du team italien lors des qualifications, Farina emmenant Fagioli, Fangio et le Britannique Reg Parnell.

Samedi 13 mai 1950, pour le départ de l'historique premier GP, la première ligne constituée à l'époque de quatre voitures est donc totalement trustée par Alfa Romeo. Le soleil est de la partie, ainsi qu'environ 150.000 spectateurs. La course prend une tournure identique aux essais qualificatifs : les Alfa Romeo 158 s'installent en tête et réalisent un joli triplé. Farina, auteur du meilleur tour en course, monte sur la plus haute marche du podium au terme des 70 tours prévus, devant Fagioli et Parnell. Yves Giraud-Cabantous et Louis Rosier, deux pilotes de l'écurie Talbot-Lago, suivent. Le Belge Johnny Claes, sur Talbot-Lago également, termine lui au 11e rang. Fangio, parti à la faute, endommageant une arrivée d'huile, devra abandonner à 8 tours de l'arrivée.

Un succès historique et déjà très précieux pour Farina, l'Italien coiffant la première couronne mondiale au terme de l'exercice 1950.

>>>> LIRE AUSSI : Grand Prix de F1 de Grande-Bretagne : Le palmarès, les vidéos

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK