GP de Styrie de F1 : ils sont attendus au tournant

Ceux et ce qu’il faudra surveiller lors du Grand Prix de Styrie, 8e manche sur 23 du Championnat du monde de Formule 1, de vendredi à dimanche sur le circuit de Spielberg (Red Bull Ring) en Autriche :

Ferrari

"Je ne sais pas si difficile est le mot. Je dirais bien pire que ça…": Charles Leclerc, 16e, et son coéquipier Carlos Sainz, 11e, ont fini hors des points en France la semaine dernière. De quoi faire retomber Ferrari sur terre après les deux pole positions consécutives de Leclerc à Monaco (même s’il avait dû abandonner avant la course) et à Bakou. Attention pour la Scuderia de ne pas laisser McLaren s’échapper : après le 18-0 infligé en France, l’écurie britannique s’est emparée de la 3e place derrière les intouchables Red Bull et Mercedes. A Leclerc (6e, 52 pts) et Sainz (7e, 42 pts) de prendre le bon wagon.

McLaren

C’est à Spielberg que Lando Norris a réalisé son premier podium, l’an passé. Est-ce ici qu’il gagnera pour la première fois un Grand Prix de F1 ? Le Britannique de 21 ans, déjà 45 Grands Prix dans les bottes, est un des pilotes les plus prometteurs de sa génération. Il le prouve cette saison, en se classant sept fois sur huit dans le top 5 et deux fois à la 3e place. Alors, à quand la victoire ?

Norris (4e, 76 pts) fait beaucoup mieux que son nouvel équipier Daniel Ricciardo (9e, 34 pts). Bien que plus expérimenté (31 ans, 195 GP, 31 podiums, 7 victoires), l’Australien patine dans sa nouvelle voiture. L’ancien de Renault reste sur un bon résultat en France, 6e, et "espère" s’appuyer sur cette performance pour "trouver la régularité" qui lui manque.

Gasly

A part une mésaventure lors de la première course à Bahreïn, Pierre Gasly (AlphaTauri) a toujours marqué des points en 2021. Parfois de gros points, comme en Azerbaïdjan avec sa troisième place. Le Rouennais pourrait entrer pour la septième fois consécutive dans le top 10, ce qui serait sa plus longue série. De quoi convaincre Red Bull de le reprendre aux côtés de Max Verstappen en 2022 ? Pas sûr. Avec l’été arrive le temps des tractations, et Gasly ne sait pas encore de quoi son avenir sera fait.

Alonso

A-t-on retrouvé Fernando Alonso ? L’Espagnol, champion du monde en 2005 et 2006 avec Renault, peinait à se faire la main après deux ans d’absence. Mais à 39 ans, il en a encore sous le pied et l’a montré avec une 6e place en Azerbaïdjan et une 8e en France. Après un début de saison compliqué, il semble être enfin lancé. Il a, en tout cas, dépassé son coéquipier Ocon (11e et 12e, 17 pts contre 12).

Ils vont vibrer

Gare aux vibreurs : plusieurs écuries le soulignent avant les deux courses d’affilée sur le circuit de Spielberg (le GP d’Autriche suivra une semaine après), les sorties de piste pourraient causer des dégâts matériels. "En raison de la nature agressive des bordures du Red Bull Ring, le risque d’endommagement de la carrosserie est élevé", estime ainsi Mercedes. On notera, au passage, que cette remarque vient de la rivale de Red Bull au championnat. En F1, rien n’est gratuit.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK