GP d'Imola : Gaëtan Vigneron, "Pour battre Mercedes, Red Bull doit d’abord être fiable…"

Retour du soleil ce vendredi à Imola après la pluie de jeudi. Une journée marquée par un étonnant bug informatique en P1.

Plus aucune connection, une F1 à l’aveugle, sans data…ce qui peut parfois se révéler dangereux comme on l’a vu dans le contact entre Perez dans un tour rapide et Ocon dans un tour de décélération. Les deux pilotes n’avaient plus de contact avec leur stand, ils ne se sont pas compris et se sont touchés, n’occasionnant heureusement que des dommages matériels.

Comme à Bahrain, Red Bull devrait être très bien sur un tour dans l’exercice de la qualification, ce qui est d’autant plus capital ici où il est si difficile de dépasser mais avant toute chose, il faut être fiable. Ce ne fut pas le cas pour Max Verstappen arrêté par un souci technique qui lui a fait perdre pas mal de temps de piste. Et Perez n’est pas encore en mesure de prendre le relais.

La question concernant le mexicain est la suivante : doit-il absolument parvenir à s’adapter au set up si challenging mais si rapide qui convient à Verstappen ou doit-il plutôt rechercher un set up qui convient mieux à son style mais qui risque d’être moins rapide.

En attendant Mercedes est là, prêt à profiter du moindre faux pas. Comme l’an dernier Bottas, très à l’aise sur ce tracé, devance Hamilton en P1 et en P2.

On sent chez les champions du monde une nouvelle motivation pour vite reprendre la main. La bête est blessée et d’autant plus dangereuse.

A noter encore que Ferrari semble dans le coup et que Alpha Tauri pourrait être la surprise du chef ce week-end.

Tout cela bien sûr à confirmer ce samedi avec les qualifications à suivre sur Tipik à 13 heures 55.

1 images
© Tous droits réservés
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK