Gasly n'a pas voulu se moquer d'Alonso, vendredi difficile pour Vandoorne, ...la F1 débarque en Chine

Gasly n'a pas voulu se moquer d'Alonso, vendredi difficile pour Vandoorne, ...la F1 débarque en Chine
Gasly n'a pas voulu se moquer d'Alonso, vendredi difficile pour Vandoorne, ...la F1 débarque en Chine - © Tous droits réservés

Comme chaque vendredi de grand-prix, la RTBF vous propose les échos du paddock, les images insolites, les archives ou encore les déclarations à ne pas manquer. Direction donc le paddock de Shanghaï pour le troisième GP de la saison.

Gasly : "Je n'ai rien contre Alonso, je voulais saluer Honda"

Après avoir franchi la ligne en 4ème position à Bahreïn, Pierre Gasly avait laissé exploser sa joie à la radio pour féliciter son team. Le français a également repris une phrase prononcée par Fernando à l’arrivé du GP d’Australie " Now we can fight " (À présent on peut se battre). L’espagnol faisait référence au passage du moteur Honda à celui de chez Renault. Pierre Gasly a donc sans doute voulu montrer que l’on pouvait aussi se battre avec un groupe propulseur Honda. Après cet épisode, le pilote Toro Rosso a reçu de nombreux messages des supporters d’Alonso, il a donc tenu à s’expliquer.
 

Pierre GASLY : "Pour moi c’était juste une blague c’est tout. J’estime juste qu’il faut donner du crédit à Honda. Ils ont eu trois années très difficiles avec McLaren et terminer 4ème à notre deuxième course avec eux c’était incroyable donc je voulais leur rendre hommage pour le gros travail qu’ils effectuent. Mais il ne faut pas mal l’interpréter. J’ai reçu beaucoup de messages très durs après la course venant de supporters espagnols. J’ai énormément de respect pour Fernando, donc ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. C’est l’un des meilleurs pilotes au monde et il était l’une de mes idoles."

Vendredi compliqué pour Vandoorne

Ce vendredi Stoffel Vandoorne a connu des premiers essais libres difficiles. Le belge, 18ème de la première séance s’est offert un petit tour dans le bac à graviers comme plusieurs autres pilotes. Pas beaucoup plus de réussite dans l’après-midi (14ème), Stoffel a dû immobiliser sa McLaren à cause d’une roue mal fixée.

 

Embarquez avec Hamilton, le plus rapide ce vendredi

En tête de classement c’est le britannique Lewis Hamilton qui a signé le meilleur temps dans les deux séances (1:33:999 et 1.33.482). L'occasion d'embarquer avec le champion du monde lors de son tour le plus rapide ce vendredi.

GP de Chine 2005, fin de la domination Ferrari

Le GP de Chine c’est également le tracé où Fernando Alonso a scellé et fêté son  premier titre de champion du monde et celui de Renault en 2005. Avant cela, l’écurie française avait déjà terminé deuxième en 1983 avec Alain Prost mais elle n’avait jamais remporté le titre.

En 2005, Fisichella avait ouvert le compteur de la marque au losange en s’imposant en Australie, mais Alonso a ensuite pris le dessus en remportant 7 courses sur l’ensemble de la saison. Une année marquée aussi par un superbe tête à tête entre l’espagnol et Michaël Schumacher à Imola.

La paire Alonso-Fisichella a devancé cette année-là les McLaren de Räikkönen et Montoya de 9 unités. EN 2005, les titres de Renault et Alonso ont mis fin à la domination Ferrari.

Ricciardo et Verstappen au badminton

Avant d’entamer les choses sérieuses, Daniel Ricciardo et Max Verstappen s’adonnent souvent à quelques activités dans le pays qui accueille le grand-prix. En arrivant en Chine, les pilotes Red Bull ont donc pratiqué l’un des sports nationaux, le badminton.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK