Gaëtan Vigneron : Vandoorne a besoin d'un coup d'éclat !

Gaëtan Vigneron : Vandoorne a besoin d'un coup d'éclat !
Gaëtan Vigneron : Vandoorne a besoin d'un coup d'éclat ! - © Tous droits réservés

Comme à Bakou, Lewis Hamilton s’est imposé à Barcelone, mais la manière était très différente et les implications psychologiques sont plus importantes également. On dit souvent que celui qui performe à Barcelone sera bien partout. Si cela se vérifie, la concurrence a du souci à se faire.

Quand le britannique est de retour aux affaires, il devient très difficile à battre. Certains vont peut-être regretter de ne pas avoir davantage profité des errements du champion du monde lors des premiers GP où il n’avait pas vraiment convaincu. Mercedes de son côté a également très bien géré les nouveaux pneus Pirelli que l’on ne retrouvera qu’à Silverstone et au Castellet.

Ferrari hors du coup

La Scuderia Ferrari quant à elle aurait pu remporter les quatre premières courses de la saison, elle n’en a gagné que deux. À Barcelone, les rouges n’étaient pas dans le coup et éprouvaient en plus quelques difficultés avec les pneus. En plus de cela la fiabilité n’était pas non plus au rendez-vous et les évolutions n’ont peut-être pas apporté autant qu’espéré. La rapidité de la riposte à Monaco et au Canada sera sans doute un élément clé de ce championnat.

On a aussi questionné la stratégie de Ferrari qui a fait rentrer Vettel pour un deuxième pitstop. L’allemand n’accable pas son écurie disant qu’ils n’avaient pas le choix tant ils éprouvaient des difficultés avec les pneus.

Enfin un podium Red Bull

Du côté de Red Bull, voilà enfin un podium avec la troisième place de Max Verstappen qui a tout de même encore commis une petite erreur en allant au contact sous virtual safety car. Les Red Bull qui seront certainement à tenir à l’œil sur les routes étriqués de Monaco.

Un mot aussi de Romain Grosjean à nouveau parti à la faute comme à Bakou. Toujours zéro point. Cela fait neuf grand-prix sans unités si l’on compte la fin de saison dernière. À côté de lui Magnussen engrange sur une voiture qui n’est pas loin d’être " best of the rest ". Les temps sont durs donc pour Grosjean qui n’est pas en confiance et pourtant il faut être en pleine possession de ses moyens dans les rues la principauté. Le français écopera par ailleurs de 3 places de pénalité sur la grille de départ.

Les évolutions McLaren ? Insuffisantes !

On en arrive à McLaren avec un Alonso pour la cinquième fois dans les points. Premier abandon de la saison par contre pour Stoffel Vandoorne. Les évolutions ont permis un pas en avant. Il y a du mieux en qualification, c’est vrai, mais honnêtement, c’est largement insuffisant ! À Barcelone, l’écurie britannique a déclaré disposer de la voiture qu’elle aurait dû avoir en Australie. Il faudra surveiller les troupes d’Eric Boullier à Monaco et au Canada avant de tirer des conclusions définitives.

En tout cas ce qui est sûr c’est que Stoffel Vandoorne n’a pas perdu tout son talent. Il évolue dans un contexte très difficile, dans une écurie en difficulté et face à un monstre d’équipier. Dispose-t-il toujours du même matériel qu’Alonso ? On me dit oui, je ne suis pas totalement rassuré. C’est vrai que les statistiques ne vont pas dans le sens de Stoffel, toujours derrière l’espagnol. Il a besoin d’un déclic, d’un coup de chance, d’un coup d’éclat, de quoi booster une confiance qui commence peut-être un peu à s’effriter même s’il ne l’admettra jamais.


 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK