France 1968 : Premier succès de Jacky Ickx en F1, décès tragique de Schlesser

Jacky Ickx en 1968 en France
Jacky Ickx en 1968 en France - © AFP

Programmé ce dimanche sur le circuit Paul Ricard du Castellet, le Grand Prix de France 2020 de Formule 1 ne se tiendra pas suite au coronavirus. Nous vous emmenons toutefois vers 1968 pour une édition de la course française qui avait souri à un Belge, Jacky Ickx.

7 juillet 1968. Tracé de Rouen-les-Essarts. Jochen Rindt, sur Brabham, a obtenu la pole position sur le circuit de 6.542 kilomètres qu'il faudra boucler à 60 reprises. Par définition, une course automobile sous-entend du suspense, des rebondissements, une bagarre pour la première place, etc.

Ce jour-là, un homme va éclabousser l'épreuve de sa classe, il s'agit de notre compatriote Jacky Ickx. Le pilote Ferrari va s'installer en tête et ne plus la quitter, hormis au 29e tour au profit de Pedro Rodriguez (BRM). Une démonstration impressionnante de Ickx, qui décroche alors sa toute première victoire en F1 (il y en aura sept autres ensuite, dont celle à Zandvoort en 1971). Coup double car c'est le premier succès d'un pilote belge en Formule 1, à l'instar de François Duval en WRC, lors du rallye d'Australie 2005. Pour l'anecdote, Ickx avait devancé à Rouen John Surtees (Honda), Jackie Stewart (Matra-Ford), Vic Elford (Cooper-BRM) et Denny Hulme (McLaren-Ford).

L'histoire a aussi malheureusement retenu un événement tragique lors de cette course : le pilote français Jo Schlesser, dont Jean-Louis était le neveu, trouvant la mort au troisième tour de course au volant de la nouvelle Honda RA302. La piste était humide, son bolide est parti en glisse et s'est enflammé en quelques instants. Le pilote 40 ans est resté bloqué dans son baquet. Schlesser pilotait cette nouvelle voiture car Surtees, premier pilote du team Honda avait refusé de la conduire, jugeant le bolide trop peu fiable et trop dangereux.

Le sourire de Ickx, la disparation de Schlesser : une édition 1968 à deux visages.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK