F1 Nürburgring : Lewis Hamilton s'impose sur les terres de Michael Schumacher et égale son record de 91 victoires

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté ce dimanche le Grand Prix de l’Eifel, onzième épreuve de la saison 2020 du Championnat du Monde de Formule 1.

Sur le circuit du Nürburgring, en Allemagne, le sextuple Champion du Monde s’est adjugé son septième succès de l’année et en a profité pour égaler le record de victoires de l’Allemand Michael Schumacher (91).

Lewis Hamilton a devancé sur le tracé allemand le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), qui n’a jamais pu l’inquiéter, et l’Australien Daniel Ricciardo (Renault), qui a offert à l’écurie française un premier podium depuis le Grand Prix de Malaisie 2011 !

Parti depuis la deuxième position sur la grille de départ, Lewis Hamilton a pris les commandes de l’épreuve après treize tours, lorsque son coéquipier Valtteri Bottas (Mercedes) a bloqué en roue en bout de ligne droite et perdu tout le bénéfice de son excellent début de course.

LH a fait un nouveau pas décisif vers la victoire lorsque le Finlandais a été contraint à l’abandon, victime d’un problème de moteur sur la Mercedes.

Lewis Hamilton s’est ensuite "contenté" de gérer son avantage. Au classement du Championnat du Monde, le tenant du titre a fait un nouveau pas vers un septième sacre puisqu’il compte à présent 230 points, soit 69 longueurs de plus que Valtteri Bottas, son actuel dauphin (161).

Le résumé du Grand Prix de l'Eifel

Parti depuis la pole position, Valtteri Bottas a réussi à conserver la première place après une belle bagarre dans les deux premiers virages avec son coéquipier Lewis Hamilton.

Derrière les Flèches d’Argent, Max Verstappen a lui été menacé par Charles Leclerc, mais le Monégasque ne s’est pas emparé de la troisième place du Néerlandais.

 Très dangereux depuis le départ, Daniel Ricciardo (Renault) est passé à l’attaque sur Charles Leclerc après neuf des soixante tours. Le futur pilote McLaren, très incisif, a réussi son coup et a grimpé en quatrième position aux dépens du leader de la Scuderia Ferrari.

A l’entrée du treizième tour, Valtteri Bottas a allumé son pneu avant droit en bout de ligne droite et a perdu un peu de temps. Lewis Hamilton en a profité pour se hisser en tête du Grand Prix. Dans la foulée, le Finlandais a procédé à son premier changement de gommes… avant d’abandonner quelques tours plus tard à cause d’un problème au niveau du moteur de la Mercedes.

Après les retraits d’Esteban Ocon (Renault) et d’Alex Albon (Red Bull), Daniel Ricciardo s’est installé confortablement à la troisième place et est allé décrocher sa place sur le podium.

Malgré la sortie de la safety car consécutive à l'abandon de Lando Norris, trahi par la fiabilité de sa McLaren, Lewis Hamilton s'est aisément imposé devant Max Verstappen, Daniel Ricciardo, Sergio Perez et Carlos Sainz.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK