F1, Valtteri Bottas - George Russell : duel à distance pour un baquet chez Mercedes en 2022

Deux semaines après un Grand-Prix de Bakou riche en rebondissements, la Formule 1 reprend ses droits ce dimanche sur le circuit du Paul Ricard, en France. Si la bataille passionnante que se livrent Max Verstappen et Lewis Hamilton va à nouveau attirer tous les regards, un autre duel à distance commence à prendre de l’ampleur dans les coulisses : l’expérimenté Valtteri Bottas face au prometteur George Russell.

Toujours relégué derrière Hamilton depuis son arrivée chez Mercedes en 2017, Valtteri Bottas a parfaitement rempli son rôle de deuxième pilote en permettant à l’écurie allemande de remporter le titre des constructeurs année après année. Cette saison a pourtant mal débuté pour le Finlandais qui ne pointe qu’à la sixième place du championnat et voit le binôme de Red Bull mené par Verstappen et Sergio Perez prendre la tête du championnat des constructeurs. Pire, Lando Norris sur une McLaren certes en net progrès, et Charles Leclerc avec sa Ferrari à double visage, sont devant au classement des pilotes.

Plus bas dans le peloton, la perle britannique George Russell fait de l’excellent boulot chez Williams mais ne veut pas s’éterniser une quatrième saison en fond de grille. Son heure a peut-être bientôt sonné.

Russell, prêt à se battre avec les meilleurs

Si le pilote n’a pas l’occasion de montrer tout son potentiel au volant de la modeste Williams, il a ébloui le monde du sport moteur au Grand-Prix de Sakhir l’année passée. Remplaçant d’Hamilton, forfait pour cause de Covid en dernière minute, l’Anglais a frôlé la victoire mais un crash de son propre remplaçant chez Williams, Jack Aitken, a entraîné une voiture de sécurité et Mercedes a ensuite complètement manqué son arrêt au stand. Si sa neuvième place ne reflète pas sa prestation cinq étoiles, l’ancien champion du monde de Formule 2 a prouvé qu'il est à la hauteur. A seulement 26 millièmes de la pole obtenue par son coéquipier Bottas, Russell s’était rattrapé en course en le dépassant dès le premier tour avant de parfaitement gérer le reste du Grand-Prix, qu’il aurait gagné sans l’erreur de Mercedes. Un sacré coup pour Bottas.

Le gros point négatif de Russell est qu’il n’a pas réussi à marquer le moindre point avec Williams après plus de deux saisons. Si sa monoplace n’est pas programmée pour viser le top 10, il n’a cependant jamais su saisir son opportunité quand le déroulement de la course le permettait. Dernier exemple en date, le Grand-Prix d’Imola en avril dernier. Pourtant dixième, Russell est victime d’un excès de confiance et tente de dépasser… Bottas. Les deux hommes connaissent un gros crash et l’Anglais s’excusera quelques jours plus tard. En revanche, le pilote de 23 ans est tout simplement imprenable dans l’exercice des qualifications. Il n’a jamais été battu par son coéquipier, en 42 courses chez Williams. S’il parvient à obtenir le baquet aux côtés d’Hamilton l’année prochaine, il réussira probablement à ôter plusieurs pôles au septuple champion du monde.

Bottas est passé de sérieux deuxième à anonyme sixième

Le Finlandais a toujours pris l’habitude de bien débuter ses saisons avant de voir Hamilton prendre le large et tuer tout suspense assez rapidement dans la saison. Si Red Bull n’avait pas réduit l’écart et que Verstappen n’affichait pas un niveau de champion du monde, la bataille pour le titre aurait peut-être déjà été pliée après seulement six courses. Certes malchanceux comme à Imola ou un abandon à Monaco à cause d’un arrêt aux stands raté, l’ancien pilote Williams n’affiche pas la régularité qui l’a toujours caractérisée. Auteur d’une seule pole cette saison, il n’a jamais fini mieux que troisième en course. Pire, il a fini 12è en Azerbaïdjan. La saison est encore longue et le compatriote de Kimi Räikkönen a tout le temps pour inverser la tendance mais il ne faudrait pas trop traîner, surtout que la silly season (période des transferts) arrive à grands pas…

3 images
© AFP

Plus de concurrence pour accroître la légende Hamilton ?

De nombreux observateurs pointaient l’arrivée de Bottas chez Mercedes pour jouer les rôles de parfait deuxième et ne pas faire de l’ombre au champion anglais. Après trois saisons plus que tendues entre Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Toto Wolff a peut-être opté pour plus de sérénité au sein de l’écurie allemande. Le Finlandais doit souvent se mettre au service de l’équipe, sans jamais faire de scandale. De son côté, Lewis Hamilton est à la chasse des records pour devenir le meilleur pilote de tous les temps. Toujours comparé à Michael Schumacher, on reproche souvent un manque de concurrence au Britannique. Hamilton affirme aimer son mano a mano avec Verstappen et l’arrivée d’un jeune talent comme Russell pourrait motiver davantage le septuple champion du monde.

Quel avenir pour Bottas ?

Si Russell venait à prendre le baquet tant envié en 2022, l’avenir du Finlandais en F1 viendrait à se compliquer. Helmut Marko, directeur de Red Bull, interrogé par "F1-Insider" a fermé la porte à une arrivée du côté de l’écurie autrichienne. S’il venait à rester en F1, l’homme de 78 ans ne voit qu’une possibilité : un retour chez Williams, qu’il a connu entre 2013 et 2016.

De son côté, Stoffel Vandoorne ne semble plus entrer dans la course pour un siège de titulaire chez Mercedes. Pilote réserve de l’écurie septuple championne du monde en titre, il avait vu Russell lui passer sous le nez pour prendre le siège laissé vacant par Hamilton en fin de saison passée. Le Belge est engagé en Formule E où il occupe actuellement la sixième place du classement des pilotes.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK