F1 Silverstone : Valtteri Bottas, « La course sprint ? Verstappen et Hamilton ont bien plus à perdre que les autres ! »

Ce Week-end à Silverstone, la F1 organisera pour la première fois une "sprint race" samedi. Une course dont le résultat déterminera la grille du grand-prix de dimanche. L’ordre de départ de cette course d’une demi-heure sera quant à lui déterminé par une séance qualificative organisée vendredi. Mais cette "sprint race" ne pourra pas être abordée de la même manière par tous les pilotes. Certains y verront une belle opportunité de sa placer plus haut sur la grille, mais pour ceux qui jouent le titre, la donne est différente. C’est d’ailleurs ce que soulignait Valtteri Bottas au micro de Gaëtan Vigneron ce jeudi. "Je pense que Max (Verstappen) et Lewis (Hamilton) ont beaucoup plus à perdre que d’autres pilotes, nous dit le Finlandais. De mon côté par exemple, ça ne me dérangerait pas de voler quelques points supplémentaires et du coup obtenir une bonne position de départ pour dimanche. Il faut que les risques soient calculés, mais il faut en prendre tout de même."

La "sprint race", opportunité ou menace ? Max Verstappen se méfie en tout cas de ce nouveau format : "C’est un danger pour tout le monde, parce que cela peut vous mettre dans de sacrés ennuis pour le GP dimanche. Pour moi le plus important restera la qualification de vendredi. Comme ça, vous vous élancez devant et si vous prenez un bon départ, vous écartez déjà une bonne part du danger."


►►► À lire aussi : Une course sprint en F1 : Gaëtan Vigneron décrypte le nouveau format testé à Silverstone


Et puis il y a ceux qui n’ont pas vraiment d’avis sur la question, mais chez qui l’enthousiasme n’est pas débordant comme pour Lando Norris : "À vrai dire je n’attends pas grand-chose de cette "sprint race". C’est vrai que cela représente une opportunité pour tout le monde de se placer plus haut sur la grille du dimanche, mais en même temps il n’est pas question de prendre des risques inconsidérés, parce que le dimanche reste le plus important. À mon avis ce sera difficile de dépasser en tout cas."

Pierre Gasly lui n'aborde pas le week-end d'une manière différente mais pour le Français, pas facile de ne disposer que d'une séance d'essais libres avant la qualification du vendredi : "Une séance c'est très peu pour tenter de trouver les bon réglages. Ce n'est pas beaucoup par rapport aux trois heures dont on dispose habituellement. Mais je ne suis ni pour, ni contre. On va essayer et si tout le monde aime, on verra pour la suite."

Et forcément les pilotes qui se battent en queue de peloton et qui ne peuvent habituellement pas revendiquer grand-chose dans une séance qualificative classique voient d’un bon œil cette occasion de grapiller quelques places. C’est le cas de Mick Schumacher au volant de sa Haas. "Qui sait ce qui peut se passer dans cette course sprint. Peut-être que certains pilotes vont se montrer plus prudents pour éviter les ennuis et ça, ça pourrait nous permettre d’être davantage dans la bagarre avec eux."

Grande inconnue en tout cas autour de ce nouveau format qui sera également testé en Italie (Monza) et lors du GP du Brésil (Interlagos).

1 images
© Tous droits réservés
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK