F1 Portugal : une histoire de gommes qui n’a pas encore livré tous ses verdicts

Le duel attendu a eu lieu mais Mercedes l’a assez nettement emporté. Les deux voitures en première ligne pour la 71ième fois en 141 GP depuis le début de l’ère turbo hybride en 2014. Bottas qui prive Hamilton de sa 100ième pole. Notez que les trois dernières fois où le champion du monde s’est élancé deuxième, il s’est imposé.

Intéressant de souligner les stratégies de pneus différentes dans les deux camps. Les quatre premiers sur la grille partiront en Medium mais ils ont eu une autre approche en Q3. Mercedes a fait son premier run en Soft avec un chrono loin de celui réalisé par Hamilton en Medium en Q2 (1.17.968). Les pilotes ont alors fait leur second run en Medium mais sans parvenir à améliorer.

Verstappen lui a fait son premier run en Q3 en tendres et s’il n’avait pas dépassé les limites de la piste au virage quatre, cela l’aurait mis en pole. Il a gardé les pneus tendres pour son second run mais n’a pas pu se mettre devant les Mercedes. Souci de mise à température et trafic notamment.

Pour être franc, en discutant avec les uns et les autres, c’était un peu la panade au niveau du comportement des pneus difficiles à cerner d’un tour à l’autre. Les deux Mercedes vont donc partir devant les deux Red Bull dans le top 4 pour la deuxième fois de suite, un nouveau duel en perspective.

A pointer encore la belle cinquième place de Sainz pour la première fois devant Leclerc, la sixième de Ocon pour la deuxième fois devant Alonso, Vettel qui retrouve enfin le top 10 et Russell qui n’est qu’à 57/1000 de la Q3.

La grosse déception vient de Ricciardo éliminé en Q1 avec sa McLaren alors qu’il venait de nous dire qu’il avait adapté son style de pilotage pour se trouver en confiance avec sa monoplace 2021.

GP prometteur à suivre sur Tipik dès 15 heures 35 avec Warm-up puis le GP.

1 images
© AFP OR LICENSORS
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK