F1 Portugal : La galère de Vettel chez Aston Martin, «Les critiques extérieures ne me touchent pas, celles de l’équipe, je devrai les accepter »

Après six saisons chez Ferrari, Sebastian Vettel s’est lancé dans un nouveau défi cette année en s’engageant avec Aston Martin (anciennement Racing Point). Mais le moins que l’on puisse dire c’est que les débuts sont compliqués pour l’Allemand sous ses nouvelles couleurs (15è à Bahreïn et contraint à l’abandon il y a quinze jours à Imola). Difficile pour l’instant d’évaluer le réel potentiel de la monoplace britannique, mais le quadruple champion du monde doit au moins tenter de se hisser doucement au niveau de son équipier Lance Stroll, deux fois dans les points en course (et à deux reprises 10è sur la grille de départ).

L’adaptation à une nouvelle voiture, un nouvel environnement est compliqué. Beaucoup de grands pilotes ayant changé d’équipe ont eu besoin de temps pour s’adapter, et Sebastian Vettel ne déroge pas à la règle.

"Bien sûr j’aurais aimé bénéficier de plus d’entraînement et de temps d’adaptation, mais c’est impossible dans notre sport, affirme l’allemand au micro de la RTBF. C’est vrai que c’est difficile quand on change d’équipe. Je sens qu’il faut que j’attende que les choses se mettent en place, c’est une combinaison de beaucoup d’éléments. Il faut que j’assemble toutes les pièces du puzzle. Elles sont devant moi, mais je dois les rassembler. D’après moi, d’ici quelques courses, cela ira déjà beaucoup mieux."


►►► À lire aussi : Schumacher tacle Vettel, Verstappen distribue les bons points : les insolites avant le GP du Portugal
 


L’allemand est déjà sous le feu des critiques sur les réseaux sociaux, mais cela ne l’affecte pas vraiment.

"Parfois les critiques sont justifiées, parfois pas du tout. Mais pour être honnête, ce que pensent les gens à l’extérieur n’a pas beaucoup d’importance. Ce qui compte, c’est l’entourage proche et les membres de l’équipe. De leur part j’attends une opinion sincère, et si ces retours-là sont des critiques, je dois les accepter et faire mon possible pour changer cela, conclut le pilote Aston Martin."

Il n'y aura sans doute pas encore de miracle pour Sebastian Vettel du côté de Portimao, lui qui a signé les 16è et 15è temps lors des deux premières séances d’essais libres de ce week-end au Portugal.

1 images
© Tous droits réservés
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK