F1, Portugal 1990 : Mansell tasse son équipier Prost, furieux, et se joue de Senna

23 septembre 1990. Grand Prix du Portugal, treizième manche de la saison 1990 de Formule 1.

Sur ce tracé d'Estoril, près de Lisbonne, les pilotes Ferrari occupent la première ligne : Nigel Mansell devant Alain Prost. A l'extinction des feux, le Britannique tasse le Français vers la gauche, vers le muret des stands. Ayrton Senna et Gerhard Berger, les équipiers au sein de l'écurie McLaren, sautent sur l'opportunité et s'installent aux deux premières positions de la course programmée sur 61 boucles. On retrouve ensuite Mansell, Nelson Piquet (Benetton) et Prost.


►►► À lire aussi : Portugal 1984 : Finish improbable... Lauda titré pour 0,5 point face à Prost


Le Français, en lutte avec Senna pour la couronne mondiale, améliore plusieurs fois le record du tour et parvient à prendre le meilleur sur Piquet. Quelques places plus loin, Thierry Boutsen, au volant de sa Williams, doit abandonner à cause d'un problème avec sa boite de vitesses. Après le passage aux stands des principaux concurrents, Mansell déborde Senna au bout de la ligne droite de départ et chipe la tête de l'épreuve au pilote brésilien. 

Mais le Britannique se fait une frayeur en doublant Philippe Alliot (Ligier), un attardé qui s'écarte à peine et finit d'ailleurs lui-même dans le mur durant ce même virage. Prost, de son côté, attaque encore et passe maintenant Berger. Le Français revient comme un boulet de canon dans le sillage de Senna (qu'il allait bientôt pouvoir attaquer)... mais, à moins dix tours de l'arrivée, drapeau rouge. La course est neutralisée suite au violent accident de l'Italien Alex Caffi (Arrows).


►►► À lire aussi : Portugal 1996 : Le dépassement génial, par l'extérieur, de Villeneuve sur Schumacher


Le classement est donc entériné : Premier succès de la saison pour Mansell, vainqueur devant Senna, Prost, Berger, Piquet et Alessandro Nannini (Benetton). Perdant de précieuses unités dans la course au titre (que remportera Senna au terme de la saison), Prost est, à l'arrivée, toujours furieux sur la manœuvre de son équipier Mansell au départ.

1 images
Portugal 1990 : Le départ du Grand Prix, Mansell tasse Prost © RTBF.be
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK