Bottas remporte un Grand Prix d'Autriche passionnant devant Leclerc, Norris et Hamilton

Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) a remporté le Grand Prix d'Autriche, première épreuve de la saison 2020, disputée à huis clos ce dimanche sur le circuit de Spielberg.

Après une pause de 217 jours causée par la pandémie de coronavirus, les faits de course et les rebondissements ont été nombreux lors de la première course d'une saison qui aurait dû débuter en Australie le 15 mars dernier.

En tête du départ à l'arrivée, Valtteri Bottas a réussi à tirer son épingle du jeu et s'est adjugé le huitième Grand Prix de sa carrière devant le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), deuxième, et le Britannique Lando Norris (McLaren), troisième, qui est monté sur le podium pour la première fois de sa carrière.

Le Champion du Monde Lewis Hamilton (Mercedes) a franchi la ligne d'arrivée en deuxième position, mais il a écopé de cinq secondes de pénalité après avoir accroché la Red Bull du Thaïlandais Alex Albon en fin de course. LH a donc dû se contenter de la quatrième place.

Au classement du Championnat du Monde, Valtteri Bottas pointe en tête avec 25 points. Charles Leclerc suit à sept longueurs (18), juste devant Lando Norris (16), auteur du tour le plus rapide en course. Lewis Hamilton, avec 12 unités, accuse 13 points de retard sur son coéquipier finlandais.

Seulement onze des vingt pilotes au départ ont réussi à franchir la ligne d'arrivée. Les neuf abandons (dont ceux de Max Verstappen et de Kimi Raikkonen) ont été provoqués essentiellement par des problèmes techniques ou mécaniques, et la safety car a dû monter en piste à trois reprises.

La semaine prochaine, rebelote : deuxième Grand Prix consécutif sur le circuit de Spielberg avec, on l'espère, autant de spectacle que ce dimanche !

>> Trois places de pénalité pour Lewis Hamilton après une nouvelle réclamation de Red Bull

>> Quatorze pilotes, dont Lewis Hamilton, genou à terre avant le Grand Prix d'Autriche

>> Plus de peur que de mal pour Kimi Raikkonen, qui perd une roue

Le résumé d'une course complètement folle

Finalement contraint de s'élancer en cinquième position sur la grille de départ après avoir écopé tardivement de trois places de pénalité - pour ne pas avoir ralenti sous drapeau jaune samedi lors des qualifications - en raison d'une nouvelle réclamation de Red Bull ce dimanche matin (il avait dans un premier temps été "innocenté" par les commissaires), Lewis Hamilton (Mercedes) regarde de loin le départ parfait de son coéquipier Valtteri Bottas (Mercedes), qui conserve la première place devant Max Verstappen (Red Bull) et Lando Norris (McLaren).

Après quelques tours, Lewis Hamilton réussit à s'installer à la troisième place après avoir dépassé Lando Norris et Alex Albon (Red Bull). Alors qu'il se rapproche de Max Verstappen, solidement installé à la deuxième place, le sextuple Champion du Monde assiste depuis les premières loges aux déboires de son rival néerlandais, contraint de jeter l'éponge après onze tours suite à des soucis techniques.

Un peu plus tard, c'est au tour de Daniel Ricciardo (Renault) et Lance Stroll (Racing Point) d'être victimes de la fiabilité de leur monoplace...

Après l'abandon de Kevin Magnussen (Haas), qui a tiré tout droit après s'être fait dépasser par Esteban Ocon (Renault), la safety car monte en piste, ce qui redistribue un peu les cartes. Les deux Mercedes rentrent aux stands pour effectuer leur changement de pneus l'une derrière l'autre, et Valtteri Bottas et Lewis Hamilton repartent en gommes dures.

Rien ne change au restart... Si ce n'est que Sebastian Vettel (Ferrari), qui tente de profiter de la bagarre pour la sixième place entre son coéquipier Charles Leclerc et Carlos Sainz (McLaren), part en tête-à-queue après avoir tenté de surprendre l'Espagnol et rétrograde dans le classement.

C'est ensuite au tour de Romain Grosjean (Haas) et de George Russell (Williams) d'abandonner... Le Britannique abandonne sa FW43 en bord de piste, la safety car entre à nouveau en action.

La voiture de sécurité est à peine de retour dans la voie des stands qu'elle doit remonter en piste : l'Alfa Romeo de Kimi Raikkonen a perdu une roue, le Finlandais a dû l'immobiliser sur le circuit...

A la reprise, Alex Albon, troisième, tente à deux reprises de dépasser Lewis Hamilton. Alors qu'il semble s'emparer de la deuxième place, le Thaïlandais est accroché par le Champion du Monde... et s'en va faire un tour dans le bac à sable. Le voilà treizième et dernier, alors que Lewis Hamilton écope de cinq secondes de pénalité.

Charles Leclerc (Ferrari), revenu de nulle part, en profite pour s'emparer de la deuxième place derrière l'intouchable Valtteri Bottas. Même scénario incroyable pour Lando Norris, troisième au volant de sa McLaren avec, en prime, le meilleur tour en course !

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK