F1, Italie 2001 : Juan Pablo Montoya régale, cinq jours après les attentats du 11 septembre

16 septembre 2001 : Le Grand Prix d'Italie, la quinzième manche de la saison 2001 de Formule 1.

La course se déroule dans un contexte pesant, seulement cinq jours après les attentats du 11 septembre à New York, aux Etats-Unis. Les marques de soutien sont naturellement présentes sur la grille de départ.

Président de l'association des pilotes, Michael Schumacher (Ferrari) propose à ses petits camarades de ne pas effectuer de dépassement dans les deux premières chicanes pour raison de sécurité. Il y a un an, un commissaire perdait la vie, percuté par une roue perdue dans un accrochage au deuxième virage.


►►► À lire aussi : Italie 1971 : 5 pilotes en 61 centièmes, l'arrivée la plus serrée de l'histoire de la F1


Auteur de la pole position, Juan Pablo Montoya (Williams) emmène la meute tandis que Jenson Button (Benetton) et Jarno Trulli (Jordan) doivent déjà faire une croix sur un bon classement dans le premier virage du tracé. Rubens Barrichello (Ferrari), deuxième temps de la séance qualificative, s'isole au deuxième rang. La troisième position se joue entre Ralf Schumacher (Williams) et Michael Schumacher. Le plus âgé des frangins, en route vers le titre mondial, prend le meilleur dans ce duel.


►►► À lire aussi : Italie 2015 : Raikkonen cale au départ, Vettel acclamé sur le podium


Au huitième tour, Barrichello revient sur Montoya. Le Brésilien attaque le Colombien et lui pique son fauteuil de leader provisoire. Michael Schumacher revient aussi sur le pilote Williams, sans toutefois parvenir à le déborder. Au moment où Barrichello effectue son premier passage pour la voie des stands, les Ferrari misant sur deux ravitaillements pour un seul aux pilotes Williams, un problème de tuyau d'essence vient perturber le pit stop. Il perd beaucoup de temps, une erreur préjudiciable pour la suite de sa course.

Loin de la grosse bagarre au milieu du peloton, Montoya effectue son unique arrêt. Ralf Schumacher l'imite à seulement huit tours de l'arrivée. Barrichello effectue ensuite son deuxième arrêt et reprend la piste entre les deux frères Schum. Le Brésilien chasse sa proie, patiente le temps qu'il faut et dépasse finalement Ralf Schumacher. Le pilote Williams monte toutefois sur le podium, Michael Schumacher se contentant du quatrième rang.

Montoya, qui dispute sa toute première saison en Formule 1, décroche à Monza sa toute première victoire en F1. Un premier succès pour un pilote colombien. Au vu des tragiques évènements de la semaine, le podium du jour est tout en retenue.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK