F1 Hongrie : Des 40 ans d’Alonso aux retrouvailles Verstappen-Hamilton

Il a fait chaud, très chaud ce jeudi à Budapest. Pas de voiture en piste mais pas mal de mouvements dans le paddock.

On a salué les 40 ans de Fernando Alonso qui avait signé sa 1ière victoire en F1 ici en 2003 à 22 ans et 26 jours. On a eu la confirmation que le calendrier de la seconde partie de la saison risquait de connaître encore pas mal de bouleversements et que l’on pouvait espérer être fixé à la mi-août.

On a revu Max Verstappen dans le paddock. Il a confirmé que Lewis Hamilton lui avait téléphoné mais il a surtout maintenu qu’il avait très peu apprécié les célébrations de l’anglais et de son team à Silverstone alors que lui était à l’hôpital. Il a rajouté n’avoir pas commis de faute et estime la pénalité reçue par Hamilton trop légère, surtout vu la grande différence de performance entre Mercedes, Red Bull et tous les autres.

Le champion du monde, lui, a rejeté ces accusations, disant qu’il ne savait pas que Verstappen était à l’hôpital et que sa joie était spontanée, liée au retour du public après le Covid. Il a répété qu’il referait exactement la même manœuvre dans un nouveau duel serré avec son rival.

Les 2 protagonistes se sont retrouvés, avec 2 autres membres de leur team, à 16 heures en vidéo conférence avec les stewards suite à la décision de Red Bull de faire valoir son droit de révision de la décision des commissaires sportifs. Le Code Sportif Internationnal de la FIA octroie cette initiative mais à condition de présenter un élément nouveau qui n’était pas disponible lors du premier jugement. Si et seulement si ce nouvel élément est accepté, les stewards peuvent alors rouvrir le dossier. Sinon l’affaire est définitivement entendue.

A noter aussi les manifestations de Vettel et Hamilton contre les discriminations et la loi hongroise contre la communauté gay.

Premiers tours de roues ce vendredi avec 2 séances d’essais libres.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK