F1, France 1999 : Heinz-Harald Frentzen remporte une course délirante

27 juin 1999. Le Grand Prix de France, septième manche de la saison 1999 de Formule 1.

La séance qualificative sur une piste détrempée réserve quelques surprises : Rubens Barrichello (Stewart) est en pole devant Jean Alesi (Sauber) et Olivier Panis (Prost). Michael Schumacher (Ferrari) et Mika Hakkinen (McLaren), les deux favoris pour la couronne mondiale, sont respectivement sixième et quatorzième sur la grille.


►►► À lire aussi : France 1992 : Schumacher percute Senna dans le premier tour, Mansell irrésistible


L'auteur de la pole garde sa première place au départ. Hakkinen doit remonter : il l'a bien compris et se retrouve neuvième au bout du premier tour. Les McLaren sont préparées pour une piste sèche. David Coulthard (McLaren) déborde Alesi puis Barrichello pour s'installer en tête... mais l'Ecossais doit renoncer au neuvième tour, la mécanique n'a pas résisté. Son équipier Hakkinen est par contre inarrêtable ! Le Finlandais pique la quatrième place de Schumacher avant d'aller croquer Heinz-Harald Frentzen (Jordan) et Alesi.

Nouveau rebondissement au 19e tour : un gros orage s'invite sur Magny-Cours, forçant la voiture de sécurité à intervenir. Quand celle-ci s'efface et que la visibilité redevient acceptable, Barrichello garde la tête devant Hakkinen. C'est maintenant Schumacher qui se met en évidence ! L'Allemand remonte, au volant d'une Ferrari réglée pour piste mouillée, et prend la tête à Barrichello, en deux temps. Pas pour longtemps car Schumacher rencontre des problèmes de boite de vitesses, rétrogradant dans la hiérarchie de l'épreuve. Hakkinen part lui en tête-à-queue et recule au 7e rang.


►►► À lire aussi : France 1979 : Le finish incroyable et jamais vu entre Villeneuve et Arnoux


La piste s'assèche et sa McLaren se réveillant, Hakkinen revient dans les premières positions. Après une âpre bagarre avec Frentzen, le Finlandais prend la deuxième place puis la première face à Barrichello. Cette course est délirante ! On se dit que le pilote McLaren va gagner, mais il est contraint de repasser à son stand pour faire le plein à neuf tours de l'arrivée. Barrichello en fait de même.

C'est donc maintenant Frentzen qui hérite de la tête de la course. L'Allemand ne tremble pas : il remporte la deuxième victoire de sa carrière (après Imola en 1997), offrant à l'équipe Jordan son deuxième succès également. Hakkinen termine deuxième, Barrichello troisième. Ralf Schumacher (Williams), Michael Schumacher et Eddie Irvine (Ferrari) suivent.

1 images
F1 : Heinz-Harald Frentzen © Belga
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK