F1 eSports : place à Monza

Ce mercredi, la rivalité opposant Red Bull à Alfa Roméo s'est vue complètement chamboulée. Chacun ayant commis son lot d'erreurs, témoignant du niveau requis pour s'imposer en piste cette saison. 

Jarno Opmeer qui tenait l'écurie Alfa Roméo sur ses épaules, a vécu un calvaire en qualifications.  Piégé à deux reprises en Q1 et Q2, il sera contraint de remonter ses adversaires pour glaner quelques faibles unités. Ces contre-performances ne lui ôtent pas le leadership du championnat pilote.  Le néerlandais totalise 135 points contre 122 pour le danois Rasmussen.

La machinerie RedBull s'est vue gripper quelques engrenages à Silverstone. Marcel Kiefer et Freddie Rasmussen écopant chacun d'une pénalité les privant du podium final.  Une vitesse excessive pour l'allemand à l'abord de l'entrée de la pit-lane le voit écoper de trois secondes de pénalité.  Au terme d'une bagarre exceptionnelle en fin de course pour la victoire, face à la Renault de Longuet, Rasmussen récoltera la même sanction pour excès des limites de la piste. 

Une bagarre pour le podium haletante dont l'ordre fut déterminé dans les derniers mètres.  Invité, surprise au volant de sa Mclaren Dani Moreno se voit récompensé d'une deuxième place, une performance venue comme une bouffée d'air pour l'équipe de Woking.  Ils récupèrent la sixième place du classement général une petite unité devant Alpha Tauri qui s'est vue crouler dans le classement à Silverstone et Spa.

La manche britannique fut l'occasion de concrétiser pour Longuet.  Le français s'adjuge la première victoire de la saison pour la marque au losange.  Pourtant bien placées sur la grille, les Ferrari ont enchaîné les mauvaises surprises avec peu de point récolté... 

Mercedes et Haas sont les grand gagnants grâce à une présence répétée dans les points lors des deux épreuves. 

Mention particulière à Simon Weigang pour sa finesse stratégique derrière le volant de sa Haas. 

Le Grand Prix de Belgique s'annonçait comme une répétition de l'édition 2019 avec un Daniel Bereznay au-dessus du lot. Filant en tête accompagné de Rasmussen, la vitesse de pointe des machines de Milton Keynes promettait un résultat parfait. 

Espoirs présents jusqu'au dernier freinage du bus-stop théâtre d'un "dive bomb" parfait du Hongrois, dépossèdant Red Bull du doublé. 

Ce soir place à Monza, un tracé qui comme Spa est propice à l'aspiration et aux dépassements. Quelle sera l'équipe la plus en forme dans le temple de la vitesse ? Réponse en direct sur Auvio dès 20 h 30.

Vous retrouverez la compétition sur Tipik au cœur de la nuit. 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK