F1, Espagne 2006 : Fernando Alonso éteint la concurrence et triomphe à domicile

14 mai 2006. Grand Prix d'Espagne, sur le circuit de Barcelone, sixième manche de la saison 2006 de Formule 1.

Au moment de s'élancer pour les 66 tours prévus sur le tracé catalan, Fernando Alonso (Renault) n'a qu'une seule envie : s'imposer à domicile pour la toute première fois de sa carrière. L'Espagnol part de la première position suite à son meilleur chrono réalisé lors de la séance qualificative la veille. Son équipier Giancarlo Fisichella occupe la deuxième place, Michael Schumacher (Ferrari) la troisième, Felipe Massa (Ferrari) la quatrième et Rubens Barrichello (Honda) la cinquième.


►►► À lire aussi : Espagne 1994 : Damon Hill frustre Michael Schumacher, bloqué en 5e vitesse


Les deux pilotes Renault s'échappent dès le départ. Fisichella tente de déborder son équipier, mais ce dernier ne se laisse pas faire. Alonso prend la fuite et personne ne semble pouvoir le contrarier en ce dimanche du milieu du mois de mai. Au 17e tour, le leader ravitaille, le premier d'ailleurs, et retrouve la piste au deuxième rang derrière Schumacher, qui tente de rester sur le tracé plus longtemps que Fisichella, deuxième de l'épreuve avant les ravitaillements.

Seul caillou dans la godasse d'Alonso : il perd du temps derrière des attardés et s'énerve. La physionomie de la course ne va toutefois pas changer malgré la tension qui grandit dans le chef de l'Espagnol. En effet, au 23e tour, Schumacher rentre à son tour, doublant Fisichella grâce à sa stratégie. Mais Alonso est solide leader et fait parler sa pointe de vitesse.


►►► À lire aussi : Espagne 1991 : Mansell et Senna les yeux dans les yeux à 200 km/h


Les Rouches ont essayé, mais doivent s'incliner face au local de l'épreuve (Schumacher est 2e, Fisichella 3e), tout heureux donc d'enfin triompher sur ses terres. "Terminer premier devant mon public, mes supporters, c'est la plus belle sensation que j'ai pu ressentir jusqu'ici en Formule 1. La même sensation qu'au Grand Prix du Brésil quand je suis devenu champion du monde en 2005", expliquera Alonso, le seul Espagnol titré champion du monde dans l'histoire de la F1, après la course.

Affichant un excellent niveau, il décrochera également la couronne en 2006, sa deuxième et dernière.

1 images
F1, Espagne 2006 : Fernando Alonso vainqueur à la maison, une première pour un Espagnol © Belga Image
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK