F1 Azerbaïdjan : Sergio Pérez s'impose devant Sebastian Vettel, Max Verstappen (crash) et Lewis Hamilton (erreur) se neutralisent

Le Mexicain Sergio Perez (Red Bull) a remporté ce dimanche le Grand Prix d’Azerbaïdjan, sixième épreuve de la saison 2021 du Championnat du Monde de Formule 1, devant l'Allemand Sebastian Vettel (Aston Martin) et le Français Pierre Gasly (AlphaTauri). Le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari), quatrième, et le Britannique Lando Norris (McLaren) complètent le Top 5.

La course a été marquée par le crash en fin de course du leader Max Verstappen (Red Bull) et l'erreur de Lewis Hamilton (Mercedes), qui a "touché un interrupteur sur le volant qui a coupé les freins arrière" et tiré tout droit au restart alors qu'il était en passe de prendre la tête du Grand Prix.

Il s'agit de la deuxième victoire de la carrière de Sergio Pérez, septième sur la grille de départ, qui s'était imposé sur le circuit de Sakhir (Bahreïn) avec Racing Point en 2020.

Vainqueur de deux des cinq premières courses disputées cette année (les trois autres fois, il a terminé deuxième derrière Lewis Hamilton !), Max Verstappen, qui occupe pour la première fois de sa carrière la tête du Championnat du Monde, filait vers la victoire lorsqu'il a été victime d'une crevaison au pneu arrière gauche à cinq tours de l'arrivée. Le Néerlandais a perdu le contrôle de sa RB16B et l'a plantée dans le mur. Il en est sorti indemne, mais a été contraint à l'abandon.

La direction de course a interrompu le Grand Prix (drapeau rouge) et après une longue attente, les pilotes sont remontés dans leur voiture pour disputer les deux derniers tours avec un nouveau départ arrêté. Lewis Hamilton a pris un excellent départ et a semblé prendre l'avantage sur Sergio Pérez, mais il tiré tout droit de ligne droite et a tout perdu.

Le malheureux Max Verstappen garde donc la tête du classement général avec quatre points d'avance sur son grand rival dans la lutte pour le titre mondial, Lewis Hamilton, qui a terminé à la quinzième place suite à son erreur.

Parti depuis la pole position, le Monégasque Charles Leclerc (Ferrari) s’est fait dépasser dès le deuxième tour par le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), parti à ses côtés. Le septuple Champion du Monde a activé son DRS en ligne droite et n’a laissé aucune chance au poleman. Max Verstappen (Red Bull) a lui dû attendre le septième tour pour en faire de même et se hisser en deuxième position.

Le Mexicain Sergio Pérez (Red Bull), septième sur la grille de départ, avait lui d’entrée de jeu gagné deux positions en dépassant l’Espagnol Carlos Sainz (Ferrari) puis le Français Pierre Gasly (AlphaTauri). Il n’a patienté que quelques secondes dans le sillage de Charles Leclerc avant de passer à l’attaque et de s’emparer de la troisième place.

En difficulté, le Monégasque a procédé à son changement de gommes dans la foulée, dès le dixième tour. Lewis Hamilton en a fait de même deux tours plus tard et a perdu du temps dans l’aventure (4.6 secondes !). Max Verstappen, grâce à un changement de pneus bien plus rapide (1.9 seconde), en a profité pour passer devant son rival. Le Champion du Monde en titre s’est même retrouvé derrière les deux Red Bull, Sergio Pérez s’offrant lui aussi le scalp de LH à la faveur des passages par les stands.

A vingt tours de l’arrivée, un crash de Lance Stroll (Aston Martin), alors quatrième (il n’avait pas encore procédé à son changement de pneus), a été victime d’une défaillance au niveau de son pneu arrière gauche et est allé percuter le mur de plein fouet. Le pilote canadien en est sorti indemne, au contraire de sa monoplace, détruite.

Après l’intervention de la safety car, Sebastian Vettel (Aston Martin) a doublé coup sur coup Charles Leclerc et Pierre Gasly pour s’installer en quatrième position avant le crash de Max Verstappen.

Le prochain Grand Prix de cette saison de Formule 1, ce sera au Castellet, en France, dans deux semaines.

2 images
Sergio Pérez, vainqueur, et Max Verstappen, contraint à l'abandon © AFP / RTBF
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK