Espagne 1996 : Récital de Schumacher sous le déluge, 6 voitures à l'arrivée

Le tracé de Barcelone accueille dimanche la sixième épreuve du championnat du monde 2020 de Formule 1. Retour en 1996, quand l'icone Michael Schumacher décrochait son premier succès avec Ferrari.

2 juin 1996. La grille de départ est prête pour l'extinction des feux malgré le déluge qui s'abat sur le tracé catalan de 4.727 kilomètres, qu'il faudra parcourir à 65 reprises. A 211 km/h de moyenne, Damon Hill (Williams-Renault) a réalisé la pole position. Le Britannique se pose sur la première marque devant Jacques Villeneuve (Williams-Renault), Michael Schumacher (Ferrari), Jean Alesi (Benetton-Ford) et Gerhard Berger (Benetton-Renault).

>>>> LIRE AUSSI : Espagne 1991 : Mansell et Senna les yeux dans les yeux à 200 km/h

Le meilleur envol est réalisé par Villeneuve, qui prend les commandes de l'épreuve devant Alesi et Hill. Schumacher s'est loupé et se fait doubler par trois autres bolides. Les conditions météorologiques servent des pluies torrentielles et les abandons se succèdent, dont celui de Hill, sorti à trois reprises de la piste.

Quelque peu timoré en début d'épreuve, Schumacher sort alors de sa coquille et va offrir un véritable récital sous la pluie. La visibilité est très faible, mais l'Allemand remonte petit à petit ses concurrents. Alesi et Villeneuve ne font pas le poids : le pilote Ferrari prend la tête, accroit sans cesse son avantage et file remporter la 20e victoire de sa carrière, la première avec l'écurie Ferrari.

Les conditions ont fait de nombreux dégâts. Derrière Schum, ils ne sont que cinq, dans cet ordre, à franchir la ligne d'arrivée : Alesi, VilleneuveHeinz-Harald Frentzen (Sauber-Ford), Mika Hakkinen (McLaren-Mercedes) et Pedro Diniz (Ligier-Mugen-Honda). Une course piégeuse qui confirme, s'il le fallait encore, le potentiel du talentueux Schumacher.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK