Espagne 1991 : Mansell et Senna les yeux dans les yeux à 200 km/h

Duel mémorable entre Mansell (Williams) et Senna (McLaren)
Duel mémorable entre Mansell (Williams) et Senna (McLaren) - © Youtube - Formula 1

Place dimanche à la sixième manche du championnat du monde de Formule 1 sur le tracé de Barcelone, en Espagne. Un circuit qui avait souri à Nigel Mansell en 1991, au terme d'une belle remontée et d'un dépassement d'anthologie sur Ayrton Senna.

29 septembre 1991. 65 tours à boucler sur cette nouvelle version du circuit de Catalogne. L'Autrichien Gerhard Berger (McLaren-Honda) est en pole devant le Britannique Nigel Mansell (Williams-Renault), le Brésilien Ayrton Senna (McLaren-Honda) et l'Italien Riccardo Patrese (Williams-Renault). La piste est humide. Berger attire son équipier dans son sillage à l'extinction des feux, les deux bolides 'blanc et rouge' prennent la tête.

>>>> LIRE AUSSIEspagne 2016 : Enorme crash Hamilton-Rosberg, le phénomène Verstappen surgit

Schumacher (Benetton-Ford) s'attaque à Mansell et lui pique la troisième position. Le jeune pilote allemand tente la même manoeuvre sur Senna, mais le Brésilien parvient à résister. Mansell répond à Schumacher et récupère sa troisième position. Le Britannique revient alors sur Senna. Il sort très fort du dernier virage et déboite dans la ligne droite de départ. Les puissances sont pratiquement identiques : pendant une longue partie de cette ligne droite, les deux pilotes sont l'un à côté de l'autre. Ils ont presque le temps de se regarder dans les yeux malgré une vitesse proche des 200 km/h. Le duel est intense, comme figé dans le temps. Mansell est à l'intérieur et passe le Brésilien, comme une revanche d'une autre bagarre mémorable entre les deux hommes cinq ans plus tôt à Jerez, un autre tracé espagnol.

Les deux hommes rentrent toutefois au box peu après. On traine dans le clan Williams et Senna remonte en piste avant le Britannique. Tout est à refaire... sauf que le Brésilien part en tête-à-queue, reculant au classement et offrant le deuxième rang à Mansell. Le pilote Williams-Renault ne veut pas en rester là. Il augmente son allure, revient dans les échappements du leader Berger et place une attaque parfaitement incisive au 21e tour.

Le célèbre moustachu fait ensuite parler sa science de la course, avec une gestion très propre et efficace, et s'impose devant Alain Prost (Ferrari), Patrese, Jean Alesi (Ferrari), Senna (qui sera sacré en fin de saison) et Schumacher.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK