Coup d'oeil dans le retro... en attendant...

Giuseppe Farina (à gauche) et Juan Manuel Fangio (2ème à gauche) en pleine discussion après le Grand-Prix de Spa-Francorchamps 1950
Giuseppe Farina (à gauche) et Juan Manuel Fangio (2ème à gauche) en pleine discussion après le Grand-Prix de Spa-Francorchamps 1950 - © Tous droits réservés

La F1 fête cette année les 70 ans du championnat du monde qui a débuté en 1950. Premier Grand-Prix à Silverstone en Angleterre le 13 mai avec la victoire de l'italien Giuseppe Farina sur Alfa Romeo. Sept épreuves étaient inscrites au calendrier. Quatre figurent encore au programme aujourd'hui : Silverstone, Monaco, Monza et Spa Francorchamps.

Sur ces 70 ans de F1, on dénombre plus de 150 teams ayant participé au grand show, avec des fortunes diverses, 764 pilotes, 108 vainqueurs de Grand-Prix et 33 champions du monde.

Si l'on jette un œil sur les différentes décennies, on constate que les années 50 ont été dominées par Fangio avec 24 victoires. Les années 60 par Jim Clark 25 succès. Les années 70 par Niki Lauda 17 bouquets de vainqueur. Alain Prost a dominé les années 80 avec 39 victoires, Michaël Schumacher les années 90 avec 35 succès, puis les années 2000 avec 56 victoires. Lewis Hamilton a pris le relais dans les années 2010 et suivantes avec 73 victoires.

Les années 2010 ont été dominées par Vettel et Hamilton. Le pilote allemand au début avec Red Bull et l'anglais depuis l'avènement de l'ère turbo hybride en 2014 avec Mercedes.

Difficile de prédire qui dominera la décennie 2020. Hamilton est toujours bien là mais il a 35 ans. Le plus probable, c'est un duel Verstappen - Leclerc, 22 ans tous les 2, avec tous les arguments à disposition pour jouer les premiers rôles. On ne peut pas exclure une autre bonne surprise, à trouver parmi les rookies actuels (Albon, Russell, Norris, Ocon...), d'autres qui se révéleraient vraiment (pourquoi pas Carlos Sainz ou même Gasly...) ou encore l'avènement d'un jeune prodige qui ne s'est toujours pas fait connaître. Voilà qui s'annonce passionnant.

En jetant un œil sur la dernière campagne (2019), j'ai découvert que c'est le Grand-Prix d'Angleterre qui avait connu le plus grand succès populaire avec 351.000 spectateurs sur le week-end, devant le Mexique 345.694 spectateurs et l'Australie 324.100. Huit autres épreuves passaient la barre des 200.000 personnes. Cinq Grand-Prix ont enregistré plus de 100.000 spectateurs le dimanche, Silverstone arrivant en tête avec une assistance dominicale de 141.000 spectateurs devant Mexico 138.000 et Austin 128.000.

Il reste à espérer que la saison 2020 pourra d'abord prendre son envol et puis générer autant d'enthousiasme parmi les spectateurs, l'ingrédient prioritaire pour avoir un produit attractif et digne d'intérêt.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK