Cinq secondes de pénalité pour Vettel offrent le GP du Canada à Hamilton

Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté le Grand Prix du Canada, ce dimanche. Il a devancé Sebastian Vettel (Ferrari) au classement mais pas sur la piste. L’Allemand a franchi la ligne en tête mais une pénalité de cinq secondes pour un retour en piste dangereux l’a privée de son dû. Charles Leclerc (Ferrari) a complété le podium. Avec son troisième succès consécutif, Hamilton creuse un peu plus l’écart au championnat. Vettel, lui, a exprimé sa colère après la course.

Vainqueur moral, c’est l’appellation que bon nombre d’observateurs ainsi qu’une partie du public attribueront à Sebastian Vettel. L’Allemand a franchi la ligne en tête (+1.342) devant Hamilton mais il avait précédemment écopé d’une pénalité de cinq secondes qui a rendu son succès caduc.

Tout part d’une grosse erreur de Vettel. Au 48e tour, il sort dans l’herbe au virage 4 et revient de justesse pour fermer la porte à Hamilton et conserver la tête. Mais, les commissaires, appuyés par l’ancien pilote italien Emanuele Pirro, ont considéré sa conduite comme trop dangereuse et l’ont sanctionné. Une décision qui a privé le pilote d’un succès qui se profilait.

Une décision qui a mis Vettel dans une colère noire. Celui-ci n’a pas compris la décision, comme il l’a indiqué à la radio : "Je ne pouvais faire autrement, il y a le mur". Ensuite, après la course, il est parti rejoindre le paddock et a failli ne pas assister au podium. Il a finalement fait marche arrière non sans montrer qu’il avait mérité sa victoire.

Avant cela, le pilote de la Scuderia a pris un bon départ pour conserver la tête devant Lewis Hamilton et Charles Leclerc.
Les pneus ont éprouvé des difficultés avec à la chaleur montréalaise. Les leaders sont partis en pneus médium et ont ensuite mis les durs, ne faisant qu’un arrêt.

Après l’arrêt au stand, Hamilton a augmenté son rythme et s’est rapproché du leader allemand avant le fameux incident du virage 4.

Ensuite, après la décision des commissaires, le pilote Britannique a géré sa fin de course pour maintenir un écart qui lui a permis de récupérer la victoire, sa 78e en F1. Il devance les deux pilotes Ferrari Vettel (+3.658) et Leclerc (+4.696) ainsi que Bottas (51.043) seulement quatrième.

Avec ce cinquième succès de la saison, son septième au Canada et son troisième d’affilée, Hamilton creuse l’écart au championnat pour prendre 29 points d’avance sur Bottas.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK