Charles Leclerc regarde vers 2022 : « Je veux le titre avec Ferrari et je suis prêt à rester 20 ans avec eux pour cela »

Cette saison, Ferrari n’a toujours pas retrouvé le niveau pour jouer les premiers rôles et rêver du titre mondial. Cela va mieux, même si la Scuderia n’a pas encore signé de podium (Leclerc en avait décroché 2 l’an dernier, Vettel 1). Les rouges ont donc forcément déjà le regard tourné vers l’an prochain et le grand chamboulement du côté du règlement technique. Une nouvelle ère qui pourrait permettre à Charles Leclerc et Carlos Sainz d’enfin jouer la gagne (ndlr : le dernier titre pilote date du sacre de Räikkonen en 2007 et la dernière couronne constructeurs de 2008). Alors la Scuderia sacrifie-t-elle cette saison pour se concentrer sur 2022 ?

"Non non réagit Charles Leclerc à notre micro. Mes propos ont été un peu déformés dans certains médias. On m’a demandé si ça valait le coup de sacrifier 2021 si on avait la certitude de jouer le titre l’an prochain. Et à cette question j’ai répondu oui, parce que je suis bien conscient, comme tout le monde, que cette saison c’est impossible de jouer la couronne mondiale. Mais attention, on ne laisse pas du tout tomber cette saison-ci. La preuve c’est qu’on a amené un certain nombre d’améliorations sur la voiture depuis un moment.  Mais c’est certain que s’il y a un choix à faire, c’est se concentrer sur 2022 plutôt que 2021."

Certains pointent également le fait que Charles Leclerc possède un contrat de 5 ans avec la Scuderia, des saisons qui peuvent devenir longues si Ferrari n’est toujours pas en mesure de jouer le titre.

"Si c’était à refaire je resigne directement rétorque le Monégasque. Et pour tout vous dire je veux même bien signer pour 10, 15 ou 20 ans tellement c’était mon rêve depuis tout petit. Bien sûr j’ai envie de gagner, mais gagner avec Ferrari c’est ça qui m’anime et me fait rêver."



 

1 images
© Tous droits réservés
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK