Charles Leclerc ne se fait pas d’illusions malgré la motivation : "En F1, il n’y a pas de miracle…"

L’écurie Ferrari espère repartir sur de nouvelles bases lors de cette saison 2021 après une année décevante où elle n’a pris que la 6e place du classement constructeurs, loin derrière Mercedes. En marge du premier GP de la saison à Bahreïn, nous avons rencontré Charles Leclerc, resté chez les 'Rouges' contrairement à Sebastian Vettel (replacé par Carlos Sainz).

Huitième du classement pilotes l’an dernier, le Monégasque se veut positif mais ne se fait pas d’illusions. "Il n’y a pas de miracle en F1 malheureusement. Il va nous falloir du temps pour revenir là où l’on a envie d’être. Mais bon, il y a eu beaucoup de boulot qui a été effectué et je suis ultra-motivé pour voir les progrès qu’on a faits en piste et voir où on en est par rapport aux autres. Carlos est lui aussi très motivé. C’est bon pour l’équipe car on veut bien faire."

 


►►► À lire aussi : Max Verstappen : devenir champion du monde cette année ou s'en aller ?

►►► À lire aussi : Lewis Hamilton à la recherche de chocolat belge et prêt à en découdre avec Red Bull


 

Toujours ouvert à la critique, Leclerc espère encore améliorer ce style de pilotage pour aller grappiller quelques dixièmes dans ses tours rapides. "J’ai encore plein de choses à améliorer. La gestion des pneumatiques est encore un des secteurs où j’essaie de mettre toute mon attention car c’est là où il y a plus à gagner. On verra où ça nous mène."

1 images
Charles Leclerc © RTBF
Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK