Bottas remporte le Grand Prix d'Australie en surclassement devant Hamilton, Verstappen et les Ferrari

Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) a remporté ce dimanche le Grand Prix d'Australie, première épreuve de la saison 2019 du Championnat du Monde de Formule 1.

Egalement auteur du tour le plus rapide en course, qui accorde un point de bonus cette année, Valtteri Bottas a devancé son coéquipier britannique Lewis Hamilton (Mercedes), deuxième à 20.886 secondes, et le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull), troisième à 22.520 secondes.

Les pilotes Ferrari Sebastian Vettel et Charles Leclerc se sont respectivement emparés des quatrième et cinquième places, à près d'une minute du vainqueur.

Privé de victoires en 2018 après s'être imposé à trois reprises en 2017 lors de ses débuts chez Mercedes, Valtteri Bottas débute donc la saison 2019 de la plus belle des manières en réalisant un carton plein (26 points). Le Finlandais s'installe en tête du Championnat du Monde pour la première fois de sa carrière avec huit points d'avance sur Lewis Hamilton (18).

Le résumé : Valtteri Bottas surprend Lewis Hamilton dès le départ

Valtteri Bottas, deuxième des qualifications samedi, s'est emparé de la tête de la course dès le départ en prenant le meilleur sur son coéquipier Lewis Hamilton, qui s'élançait en pole position du côté gauche de la piste.

Le Finlandais a rapidement pris ses distances avec ses adversaires et a retardé son changement de gommes, ce qui lui a permis de quitter les stands avec une vingtaine de secondes d'avance sur le Champion du Monde britannique.

En difficulté, Sebastian Vettel, alors troisième, s'est fait dépasser par Max Verstappen peu après la mi-course. Son nouveau coéquipier chez Ferrari, le Monégasque Charles Leclerc - qui a d'ailleurs failli le percuter au premier virage -, a lui commis une petite erreur en tirant tout droit dans le gazon en début de course, ce qui ne lui a pas permis de s'immiscer dans la lutte pour les quatre premières places avant de revenir sur l'Allemand en fin de Grand Prix... et de rester sagement dans son sillage.

Derrière le Top 5, le Danois Kevin Magnussen (Haas) a réussi à tirer son épingle du jeu pour placer la monoplace américaine à la sixième place, alors que son coéquipier Romain Grosjean a lui été contraint à l'abandon après une casse de suspension. Le Français avait auparavant perdu beaucoup de temps lors de son passage par les stands, le changement de son pneu avant gauche posant problème... tout comme cela avait été le cas l'an dernier à Melbourne.

L'Allemand Nico Hülkenberg (Renault) se classe septième, alors que son nouveau coéquipier, le régional de l'étape Daniel Ricciardo, a rapidement été contraint à l'abandon après avoir explosé son aileron avant dès le départ.

Le Finlandais Kimi Raikkonen (Alfa Romeo) est huitième, le Canadien Lance Stroll (Racing Point) neuvième, et le Russe Daniil Kvyat (Toro Rosso) s'empare du point de la dixième position. Pour sa première chez Red Bull, le Français Pierre Gasly a échoué à la onzième place.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK