Ayrton Senna, icône de la F1 et pilote d'exception, aurait eu 60 ans

Le 1er mai 1994, le Brésilien Ayrton Senna se tuait en course, à 34 ans, sur le circuit italien d'Imola. Vingt-six ans plus tard, la grande famille des sports moteurs n'a pas oublié le prodige devenu icône.

Ayrton Senna, ce sont 161 Grands Prix disputés entre 1984 et 1994, pour un bilan hors-normes : 65 pole positions, 41 victoires, 80 podiums, près de 3000 tours de circuit bouclés en tête d'un GP de F1, trois titres mondiaux (1988, 1990, 1991). Un extraterrestre parti beaucoup trop tôt, dans la courbe de Tamburello au volant de sa Williams-Renault, lors d'un week-end qui avait déjà très mal débuté. Le samedi, durant les qualifications, l'Autrichien Roland Ratzenberger sur une modeste Simtek, avait perdu la vie et secoué le monde de la F1.

Au-delà de son talent exceptionnel, Senna, dont les observateurs se souviendront naturellement de sa rivalité avec le Français Alain Prost, brillait par son charisme, ses sourires, son humour et sa gentillesse. Un homme riche de plusieurs facettes une fois sa combinaison tombée. Surnommé Magic Senna, tant sa suprématie sur un circuit et son coup de volant ravageur sautaient aux yeux, le Brésilien aura évolué pour quatre teams en F1 : Toleman, Lotus, McLaren et enfin Williams.

Ayrton Senna, légende de la F1, icone pour toujours, aurait eu 60 ans aujourd'hui.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK