Alonso : "Que Stoffel ne puisse même pas prendre le départ, c'est incroyable"

Fernando Alonso était particulièrement remonté après avoir été contraint à l'abandon à deux tours de l'arrivée du Grand Prix de Bahreïn, dimanche. Le pilote McLaren-Honda, handicapé par un moteur bien moins performant que ceux dont bénéficient ses adversaires, n'a toujours pas terminé la moindre course cette saison.

Après la course, l'Espagnol a toutefois eu une petite pensée pour son coéquipier Stoffel Vandoorne, encore plus "malchanceux" que lui depuis le début de l'année.

"Stoffel travaille très dur, et ce week-end, il a été accablé par tellement de malchance, a déclaré Fernando Alonso après avoir été contraint à l'abandon lors des derniers tours du Grand Prix de Bahreïn. On a dû faire face à plusieurs changements de moteur, et au final, lui n'a même pas pu prendre le départ de la course. Parfois, tu peux être lent, tu peux être rapide, tout dépend de la course, des circonstances... mais quand tu ne peux même pas prendre le départ, c'est incroyable."

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir