Troisième à Spa, Stoffel Vandoorne est prêt pour les 24 heures du Mans

On s'en doutait, c'est une Toyota qui a remporté les 6 heures de Spa, avant-dernière manche du WEC, le championnat du monde d'endurance. C'est l'équipage composé de Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima qui l'a emporté pour la seconde année consécutive au volant de la TS050 hybride et du même coup conforté sa place de leader avant les 24 heures du Mans, l'ultime manche du championnat, prévue les 15 et 16 juin. Alonso, double champion du monde de Formule Un, est donc bien parti pour décrocher le titre mondial en Endurance avant de relever de nouveaux défis. A Spa, son ex-équipier chez Mc Laren, Stoffel Vandoorne s'est également illustré en décrochant la 3ème place. Des débuts très encourageants pour le Courtraisien qui découvrait pourtant les sports prototypes.

Des conditions dantesques à Spa

Stoffel Vandoorne a rapidement trouvé ses marques au sein du team SMP Racing. Malgré des conditions dantesques (pluie, grêle et neige), notre compatriote s'est hissé sur le podium. Une première réussie pour Stoffel Vandoorne qui dresse un bilan très positif de cette nouvelle expérience en Endurance..."J'ai trouvé ça vraiment très sympa. C'était en plus très spécial pour moi de pouvoir rouler à la maison, qui plus est au volant d'une LMP1. C'était un peu inespéré et cela s'est très bien passé pour moi. Il y avait aussi beaucoup de fans malgré une météo complètement folle. A vrai dire, je n'avais jamais connu de telles conditions. C'était une course très difficile pour tout le monde avec les saftey cars et les full course yellow. Heureusement, nous avons été rapides et on a réussi à aller jusqu'au bout de ces six heures, ce qui était la priorité. C'était pourtant une course très délicate avec des changements d'adhérence une visibilité réduite suite aux averses de neige. Nous n'avons commis aucune erreur mais au milieu de la course le 5ème rapport ne passait plus et il a fallu terminer avec seulement 4 vitesses. Cette 3ème place est un très bon résultat. Je suis donc très satisfait de cette première course en Endurance". 

Intégration réussie en LMP1

Stoffel s'est donc rapidement adapté à son nouvel environnement. Il a été bien accueilli par ses équipiers russes Vitaly Petrov et Mikhail Aleshin du team SMP Racing. "Je me suis senti directement à l'aise dans la voiture. Je n'avais jamais roulé en LMP1 et je n'avais jamais partagé une voiture avec des équipiers puisque j'ai toujours roulé en monoplace mais je n'ai rencontré aucun problème. Tout s'est déroulé comme je l'avais imaginé. C'est aussi la première fois que je roulais aussi longtemps sans m'arrêter mais c'est ça l'Endurance. J'ai roulé durant 2 heures 45 sur la piste. Je n'avais jamais fait ça dans ma carrière. Il fallait rester concentré mais cela a bien fonctionné et on a fait la différence sous la pluie. Bref, une expérience inoubliable et très enrichissante".

Prêt pour Le Mans

Cette performance et cette place sur le podium décrochée à Spa laisse augurer de belles perspectives en vue des 24 heures du Mans: "C'est en effet de bon augure mais ce sera encore un autre challenge. Ici, à Francorchamps, on a roulé durant 6 heures et au Mans ce sera 24 heures. Le kit aérodynamique sera complètement différent. Il sera beaucoup plus léger pour être plus performant sur un circuit atypique comme celui de la Sarthe. Je m'attends à de toutes autres sensations avec plus de concurrents et donc un trafic beaucoup plus dense sur la piste. En tout cas, Spa était vraiment la répétition idéale avant le célèbre double tour d'horloge même s'il ne devrait pas y avoir de...neige aux 24 heures du Mans".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK