Alonso ajoute les 1000 miles de Sebring à son palmarès, Martin 9e

L'Espagnol Fernando Alonso a remporté vendredi avec ses coéquipiers Kazuki Nakajima et Sébastien Buemi les 1000 miles de Sebring, sixième manche du Championnat du monde d'endurance 2018-19.

L'équipage de la Toyota N.8, auteur de la pole position la veille avec à la clef un nouveau record du circuit, a bouclé 253 tours.

Il a devancé d'un tour l'autre Toyota, pilotée par le Britannique Mike Conway, le Japonais Kamui Kobayashi et l'Argentin José Maria Lopez.

La 3e place est revenue au prototype N.11 de l'écurie russe SMP Racing, relégué à onze tours des vainqueurs.

La victoire s'est dessinée peu après la mi-course, lorsque la Toyota N.7, alors pilotée par Lopez et dans les roues de la N.8, est partie à la faute et a percuté sans gravité une autre voiture au virage N.15.

Les deux Toyota ont dû gérer ensuite la dégradation brutale des conditions météo, avec de fortes pluies qui ont rendu en pleine nuit la piste glissante.

La course a été interrompue par le jury à neuf minutes de l'horaire initialement prévu pour l'arrivée, à la suite d'une sortie de piste d'une voiture.

Alonso et ses coéquipiers ont empoché 32 points grâce à cette victoire et consolidé leur première place au classement général du Championnat du monde. Ils disposent désormais de 15 points d'avance sur l'équipage de l'autre Toyota, avec deux courses encore à disputer.

Alonso, double champion du monde de F1, avait déjà remporté avec Toyota les 6 Heures de Spa et surtout les 24 Heures du Mans.

Fin janvier, il avait ajouté à son palmarès les 24 Heures de Daytona, manche la plus prestigieuse du Championnat américain d'endurance, remportée avec l'écurie Wayne Taylor Racing.

Après les 6 Heures de Spa le 4 mai, Alonso se consacrera au Championnat IndyCar pour partir à la conquête des 500 miles d'Indianapolis le 26 mai.

Il s'agit de la dernière épreuve qu'il lui faut conquérir pour devenir le deuxième pilote de l'histoire, après le Britannique Graham Hill, à décrocher la prestigieuse "Triple couronne" (GP de F1 de Monaco, 24 Heures du Mans, Indianapolis).

Maxime Martin 9e

Maxime Martin et son équipier Anglais Alex Lynn (Aston Martin) ont terminé 9e. La sixième course de la Super Saison 2018/2019 du FIA WEC n'a pas souri au Bruxellois Maxime Martin (Aston Martin). Après une bonne entrée en matière lors des essais libres, il n'a pas pu défendre ses chances en qualifications suite à un bris de direction.

Parti bon dernier dans la catégorie GTE-Pro, il est remonté progressivement avec son équipier Alex Lynn jusqu'à la première position. Mais le duo belgo-britannique a perdu un tour dans la sixième heure de course et a terminé à la 9e place. C'est la Porsche de Lietz/Bruni (Aut/Ita) qui a remporté la catégorie.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK