24H du Mans : Toyota s'offre la pole devant une Rebellion

Le Japonais Kamui Kobayashi (Toyota TS050 Hybrid) a réalisé ce vendredi midi le meilleur temps de l'Hyperpole des 24 Heures du Mans, et la Toyota N.7 aura donc l'honneur de s'élancer en pole position de la course d'endurance la plus prestigieuse du monde samedi sur le coup de 14h30.

En 3:15.267, l'ancien pilote de Formule 1 a devancé de 555 millièmes la Rebellion R13 - Gibson de l'Américain Gustavo Menezes, deuxième en 3:15.822, et auteur du record du tour d'une voiture non hybride sur la version actuelle du circuit de 13.626 kilomètres. La troisième place revient à la Toyota N.8 de Kazuki Nakajima (3:16.649).

>> 24 Heures du Mans : Un duel Toyota - Rebellion arbitré par la nuit et la pluie ? (LIVE vidéo intégral samedi 14H)

En LMP2, la pole position revient sans surprise à l'Oreca 07 - Gibson de l'équipe britannique United Autosports grâce à un chrono de 3:24.528 réalisé par Paul di Resta.

EN LMGTE Pro, la Porsche N.91 (3:50.874) de l'Italien Gianmaria Bruni s'élancera en pole position devant la Ferrari AF Corse N.51 et les deux Aston Martin Vantage AMR.

En LMGTE AM, c'est la Ferrari 488 GTE Evo de Côme Ledogar qui s'élancera devant le reste de la meute (3:51.266).

L'Hyperpole, organisée pour la première fois cette année, a mis aux prises durant une demi-heure 23 voitures, les six plus rapides - il n'y a que cinq LMP1 au départ - des quatre catégories (LMP1, LMP2, LM GTE PRO et LM GTE AM) à l’issue de la séance de qualification de jeudi.

Pour la première fois de leur histoire, les 24 Heures du Mans, créées en 1923, se dérouleront à huis clos ce week-end. Et à une date inhabituelle, en raison de la pandémie de Covid-19 qui touche le monde entier : décalée de trois mois, la course a délaissé ses dates traditionnelles de la mi-juin pour prendre place en septembre, comme en 1968. Cette année-là, les événements de Mai 68 avaient également provoqué un report de l'épreuve.

Cette année, 59 équipages prendront le départ des 24 Heures du Mans. Parmi les 177 pilotes engagés, on trouve quatre Belges : deux pilotes professionnels en LM GTE PRO, Maxime Martin (Aston Martin Vantage AMR) et Laurens Vanthoor (Porsche 911 RSR - 19), et deux pilotes amateurs, Christophe d'Ansembourg, en LMP2 (Ligier JSP217 - Gibson) et Adrien De Leener, en LM GTE AM (Porsche 911 RSR).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK