Nouvelle équipe et nouveau coéquipier pour Baguette en Super GT : "On doit viser le titre !"

Bertrand Baguette disputera en 2019 sa sixième saison en Super GT, le prestigieux championnat des voitures de Grand Tourisme japonais, sous les couleurs de l'équipe Keihin Real Racing, l'un des teams de référence de Honda.

Le pilote belge, qui a notamment remporté les 1000 kilomètres de Suzuka en 2017 en compagnie de son ancienne équipe, Nakajima Racing, ambitionne de renouer avec la victoire en 2019. Le Verviétois et son coéquipier, qui se relaieront au volant d'une Honda NSX équipée de pneus Bridgestone, ont même reçu de la part du constructeur japonais l'objectif de remporter le titre.

"Les nouveautés sont assez importantes pour moi en 2019, a précisé Bertrand Baguette depuis Tokyo. Après cinq années passées chez Nakajima Racing, je vais passer au sein d'un autre team, toujours avec la Honda NSX, mais qui sera cette fois équipée de pneus Bridgestone et non plus Dunlop. C'est une donne qui est vraiment importante pour moi : ce sont les pneus qui ont gagné l'an passé avec cette voiture, et j'aurai donc à disposition le package vainqueur l'an passé. Tous les paramètres sont bons pour pouvoir jouer le championnat, ce qui était impossible pour moi auparavant. De plus, mon nouveau coéquipier, Koudai Tsukakoshi, est un Japonais ultra rapide, cela annonce j'espère une toute bonne saison 2019 pour moi ! Avec ce line up et cette voiture, on se doit de viser le titre, c'est l'objectif donné par Honda. Le niveau est extrêmement relevé, cela va être compliqué, mais on va se battre et tout faire pour décrocher ce titre."

Parmi les dix pilotes alignés par Honda en Super GT, Bertrand Baguette est le seul Européen en compagnie de... Jenson Button, Champion du Monde de Formule 1 en 2009. "J'ai été longtemps le seul Européen chez Honda, et Jenson m'a rejoint l'an passé, a précisé celui qui passe environ la moitié de l'année au Pays du Soleil Levant. On se serre clairement les coudes, on s'aide un peu... On s'entend bien, on se voit assez souvent. Ça fait plaisir de rouler et de partager pas mal de choses avec un ancien Champion du Monde de F1 !"

"Il y a huit courses sur l'année, et elles se disputent devant des tribunes bien garnies, a conclu l'ancien champion de Formule Renault 3.5. Ce championnat fait fureur ici au Japon, il est suivi par énormément de monde. Les voitures ? Elles sont ultra rapides : pour vous donner une idée, à Suzuka, elles ne tournent qu'une dizaine de secondes moins vite qu'une F1. Pour une voiture avec un toit, c'est assez incroyable ! Je prends énormément de plaisir dans ce championnat, pourvu que ça continue longtemps. Le Super GT reste ma priorité, mais il y a des négociations en cours avec Honda pour faire autre chose également. C'est encore très loin d'être finalisé, mais ce n'est pas impossible."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK