Neuville : "Etre devant Tanak, c'est la seule chose qui compte pour nous"

Thierry Neuville, deuxième au championnat du monde à 33 points d’Ott Tanak, a signé le troisième temps du Shakedown du rallye de Turquie.

De quoi gonfler sa confiance avant trois jours de course compliqués sur un terrain très particulier.

"Il faut s’attendre à un rallye difficile, très cassant et dur pour la mécanique. Il y a des gros risques de crevaison", explique le pilote Hyundai. "C’est un rallye où il faut essayer de gérer l’effort du début jusqu’à la fin. Mais on sait aussi qu’on a moins le choix cette année au vu de la bagarre pour le championnat. On va devoir attaquer dès le début et espérer que tout aille bien. L’objectif est clairement d’être devant Tanak. C’est la seule chose qui compte pour nous"

Les pilotes du WRC doivent donc activer le mode gestion en Turquie. Il faut être prudent bien sûr, mais pas trop. "Les voitures sont assez fiables et elles sont préparées différemment pour ce rallye. Cela casse seulement sur un coup de malchance. Si une grosse pierre a été déterrée par la voiture devant par exemple. Mais généralement, la voiture tient bien dans ces conditions-là. Le risque de crevaison est élevé, mais là encore on ne peut pas faire grand-chose."

Le sprint final pour le titre mondial est lancé. Ce week-end turc pourrait bien constituer un tournant du championnat. "Si ça se passe mal oui", reconnaît Neuville. "Mais si ça se passe bien, cela augmentera nos chances pour le championnat."

Vu la situation, Neuville souhait s’imposer dans la région de Marmaris. "Après la malchance de l’année passée (il avait cassé sa suspension alors qu’il était en tête), ce rallye devrait nous réussir. Ensuite, j’espère que mes coéquipiers ne seront pas trop loin". Histoire de creuser un maximum l’écart avec Tanak et Ogier, évidemment.

L’Estonien, leader du championnat, craint ce rallye. "On sait que les Toyota ont connu pas mal de problèmes de fiabilité", souligne TN. "Et la Hyundai marche bien dans ces conditions-là. Il faut voir. Un rallye n’est pas l’autre et chaque année les conditions peuvent évoluer. Il pourrait y avoir de la pluie ce week-end. Tout peut varier".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK