MotoGP : Portimao, clap première pour une dernière

Régulièrement repris au calendrier pour la première fois en 1987, le Grand Prix du Portugal était organisé pour la dernière fois sur le circuit d'Estoril, le dimanche 6 mai 2012.

Une course remportée par Casey Stoner devant Jorge Lorenzo et Dani Pedrosa. A l'arrivée, il y avait encore Andrea Dovizioso, Cal Crutchlow, Valentino Rossi, Aleix Espargaro, Stefan Bradl et Danilo Petrucci. 

Sans la pandémie, le Portugal n'aurait jamais figuré sur l'agenda des rendez-vous mondiaux de cette saison inédite. Une saison inédite avec un tracé inédit pour le point d'orgue d'une saison inscrite définitivement dans les annales.

La suite de la distribution des prix...

Avec quelques jours d'avance sur un scénario bien établi, Joan Mir a été sacré champion du monde MotoGP sur le circuit Ricardo Tormo de Valence. Si la consécration suprême a son vainqueur, le suspense reste entier pour les accessits.

Qui sera vice-champion du monde ? Qui accédera à la troisième marche du podium de ce championnat 2020 ?

Impossible à dire avant les premiers tours de roue sur le tracé de Portimao que vont découvrir tous les pilotes au guidon de leur machine de course.

Deuxième au classement, Franco Morbidelli possède un avantage de quatre unités sur Alex Rins. Un avantage infime mais un moral au zénith pout l'Italien, vainqueur de son troisième Grand Prix en 2020 et qui mériterait le titre honorifique de vice-champion.

Si Rins sera un adversaire redoutable pour le pilote Petronas, il ne faudra pas négliger un trio, certes distancé à 15 et 17 points, constitué de Maverick Vinales, Andrea Dovizioso et Fabio Quartararo. Trois pilotes revanchards qui auront à coeur de terminer cette saison inégale sur un coup d'éclat.

Le titre constructeur est encore à attribuer. Entre Suzuki et Ducati, c'est l'égalité parfaite. L'équation est simple : le pilote le mieux classé représentant l'un de ces deux constructeurs apportera le point décisif pour cette ultime distinction. Rins et surtout Mir, libéré de toute pression seront les atouts de la marque japonaise. Au sommet de son art à Valence, Jack Miller mais également Johan Zarco pourraient aider les Rouges à conquérir une récompense qui atténuerait quelque peu une saison décevante.

Du mouvement sur la grille...

L'Algarve, ce sera aussi l'occasion de voir en piste, pour la dernière fois, des pilotes qui quitteront la compétition ou qui changeront de crèmerie pour les années à venir.

Evidemment, impossible de ne pas commencer avec celui qui ne fera plus partie d'une équipe officielle en 2021 : Valentino Rossi. The Doctor intègre la structure Petronas,...mais disposera toujours de matériel d'usine.

Son compatriote, Andrea Dovizioso a annoncé une année sabbatique mais pourrait revoir sa décision en acceptant, peut-être, d'être pigiste chez HRC en attendant le retour, un fois encore différé de Marc Marquez. Il serait l'équipier pour quelques Grands Prix de Pol Espargaro, arrivé en droite ligne de chez KTM.

Excellent client, pour nous journalistes, Cal Crutchlow doit laisser sa place chez LCR à Alex Marquez. Mais le Britannique ne fera pas que du vélo pour entretenir sa forme avec son pote, Mark Cavendish. Il sera pilote d'essai pour Yamaha pour les deux prochaines années et sera susceptible de recevoir, ponctuellement, une wild-card.

Il va y avoir du trafic dans le paddock : Quartararo rejoint Vinales  chez Yamaha.

Petrucci sera l'équipier de Lecuona chez Tech3. Ce seront les retrouvailles pour Binder et Oliveira qui seront à nouveau réunis chez KTM. Chez Ducati, le changement est total avec la promotion du duo Miller-Bagnaia dans l'équipe officielle, Zarco et Jorge Martin feront équipe chez Pramac. Enfin deux rookies, Bastianini et Marini font leur joyeuse entrée chez Esponsorama Racing.

Un seul nom manque pour connaître la composition définitive de la future grille pour 2021, celui de l'équipier d'Aleix Espargaro chez Aprilia...

Les essais libres et les qualifications de ce Grand Prix du Portugal seront à suivre ce matin à partir de 10H00 sur Auvio.  

Ce dimanche, décalage oblige, l'horaire des courses. La course Moto3 avec Barry Baltus est prévue à 12H00. Le départ de la course Moto2 est à 13H20. Le départ du MotoGP sera donné à 15H00. Les trois courses seront diffusées en direct sur Auvio  et sur TipiK.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK