Le groupe de Carlos Slim dément pour Honda F1

RTBF
RTBF - © RTBF

Le milliardaire mexicain Carlos Slim n'a pas racheté l'écurie Honda de Formule 1, et n'a pas entamé de négociations pour un tel accord, a affirmé un représentant de son groupe industriel et financier dimanche à Mexico.

"Il n'y a pas d'achat de l'écurie Honda, il n'existe aucun accord ni aucune négociation", a déclaré à l'AFP ce représentant du groupe, sous couvert de l'anonymat.

Le site internet du quotidien italien La Stampa avait annoncé samedi le rachat de l'écurie de Honda, qui avait annoncé son retrait de la compétition en Formule 1 en raison de la crise économique mondiale.

Le fils de M. Slim a également démenti ce rachat dans l'édition de dimanche du quotidien mexicain Reforma.

"L'annonce n'est pas encore officielle dans l'attente que tous les détails du passage de propriété soient formalisés. Mais deux choses sont certaines: l'équipe est sauvée et les pilotes seront Jenson Button, confirmée, et le débutant Bruno Senna à la place de Rubens Barrichello", affirmait samedi La Stampa, sans préciser quelles étaient ses sources.

Bruno Senna est le neveu d'Ayrton Senna et il était déjà sponsorisé par Embratel, une société du groupe Telmex, qui appartient à Carlos Slim et représente 73% des communications téléphoniques en Amérique Latine, précisait La Stampa.

Le prix payé par le magnat mexicain pour le rachat de l'écurie est d'un dollar symbolique, selon la même source.

Honda, le deuxième constructeur automobile japonais, avait annoncé début décembre son retrait de la Formule 1 en raison de la crise économique mondiale.

"Honda va se retirer de la Formule 1 et 2008 sera sa dernière saison", avait alors déclaré le président de Honda Motor, Takeo Fukui.

La fortune de M. Slim, considéré comme le troisième homme le plus riche du monde, est estimée à plus de 50 milliards de dollars. Elle est fondée sur des activités diverses, à commencer par Telmex, n°1 mexicain des télécommunications.

Son groupe financier Inbursa a acheté 1% de la banque américaine Citigroup fin novembre.

 

 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK