La pole d'Hamilton 30 secondes plus rapide que celle en MotoGP en 2019

Encore Hamilton en pole… La qualification, un point qu’il a voulu spécialement travailler pendant l’inter saison parce qu’il estimait que cela avait été une petite faiblesse en 2019.

Il a été un peu servi par la réussite puisque Bottas a dû interrompre son deuxième run suite aux drapeaux jaunes consécutifs à la sortie d’Ocon. Bottas qui était devant tout le week-end mais une fois que cela compte vraiment, le champion du monde parvient à mettre tous les éléments ensemble pour émerger.

Verstappen et sa Red Bull ne sont cependant pas très loin et sur ce tracé qu’il affectionne particulièrement, Verstappen peut venir se mêler au débat pour la victoire.

Meilleure qualification Ferrari depuis l’Angleterre avec Leclerc 5ième mais la fête du 1.000ième GP est tout de même un peu gâchée par les temps difficiles que traverse la Scuderia. Vettel, 14ième, continue lui à traîner son âme en peine. Il a vraiment besoin d’un nouvel environnement.

Retour sur terre aussi pour le vainqueur du dernier GP d’Italie, Pierre Gasly, éliminé en Q1.

RV demain 14h50 sur la 2, Tipik, pour ce premier GP de Toscane sur un circuit fabuleux, rapide, sans droit à l’erreur avec ces bacs à graviers qui redonnent leurs lettres de noblesse au métier de pilote.

Un chiffre pour illustrer ce tracé rapide : la pole en F1 est 30 secondes plus rapide que celle de Marquez en Moto GP en 2019.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK