GP Bahreïn: Todt motive la réintégration

Jean Todt
Jean Todt - © EPA

La décision de réintégrer le GP de Bahreïn au calendrier 2011 du Championnat du monde de Formule 1 a été prise après un rapport indiquant que la situation politique du pays s'était stabilisée, a affirmé lundi le président de la Fédération internationale (FIA) Jean Todt.

"Notre envoyé spécial (le vice-président Carlos Gracia; ndlr) a eu beaucoup de réunions à Bahreïn, y compris avec des responsables d'organismes de droits de l'Homme", a déclaré Jean Todt dans une interview à la BBC. "Il a trouvé une situation stable, calme, et nous sommes tous unanimement d'accord".

"Le rapport de Carlos a été discuté par le Conseil mondial qui a décidé d'accepter la reprogrammation du Grand Prix de Bahreïn en 2011. Nous avons aussi reçu une demande de l'opposition, favorable à la tenue de l'événement. Le message venu de toutes parts est clair, tout le monde veut la paix, restaurer une situation stable dans cette partie du monde. En tant qu'organisme sportif, je pense que nous devons soutenir cela", a ajouté le président de la FIA.

Une organisation non gouvernementale, Avaaz, a cependant contredit Jean Todt dans un communiqué: "prétendre que le calme a été restauré et que la vie a retrouvé son cours normal à Bahreïn est totalement faux", clame son directeur Alex Wilks.

"La semaine dernière, la police a continué à utiliser du gaz lacrymogène, des balles en plastique et des grenades assourdissantes pour disperser des marches pacifiques, tuant et blessant des dizaines de personnes. Lundi, 47 médecins et infirmières bahreïnis, qui n'avaient rien fait d'autre que de soigner des manifestants blessés, ont été inculpés par un tribunal militaire de tentative de renversement de la monarchie", ajoute-t-il.

"La décision de la FIA de faire courir la course dans ces conditions montre combien l'argent a pris le pas sur la morale", conclut Alex Wilks en précisant que l'Institut national des droits de l'Homme contacté par la FIA est étroitement lié au gouvernement en place.

Le GP du Bahreïn, reporté en février en raison de troubles politiques dans le pays, a été réintroduit dans le calendrier 2011 et se disputera le 30 octobre, à la place de celui d'Inde.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK