Gilsoul : "S'il y a de la pluie et de la boue dimanche, les écarts seront conséquents !"

Nicolas Gilsoul
Nicolas Gilsoul - © Bastien Baudin - Hyundai Motorsport GmbH

Nicolas Gilsoul, le copilote de Thierry Neuville, a passé un très bon samedi dans la voiture, l'équipage belge attaquant tant et plus pour tenter de remonter dans le classement du Rallye d'Australie, treizième et dernière épreuve du Championnat du Monde 2018.

Désormais positionnés à la huitième place, les deux hommes veulent continuer à croire en leurs chances de titre, mais ils devront pour cela miser sur une erreur ou un problème mécanique de Sébastien Ogier. Sauf si la météo vient s'en mêler...

"Nous avons tous les deux un très bon état d'esprit, a rappelé Nicolas Gilsoul au micro d'Olivier Gaspard, l'envoyé spécial de la RTBF en Australie. Nous sommes des battants, des durs à cuire, on n'abandonne jamais rien. On sait que notre sport est particulier, parce que la vérité d'un jour n'est pas forcément celle du lendemain, tout peut basculer très vite : la fiabilité mécanique, un mauvais choix de pneus, la météo peut venir s'en mêler... C'est assez complexe ! Personnellement, le plaisir est un gros moteur. Si je ne prenais pas de plaisir lors d'une journée comme celle-ci, ce serait difficile de s'impliquer à un niveau pareil ! Moi, je ne peux plus m'en passer."

"Dimanche, ce sera une journée atypique, parce qu'il y a quand même du kilométrage, a conclu le copilote belge. Il y aura aussi dans le courant de la matinée un retour à l'assistance, ce qui est plutôt rare un dimanche. Tout reste ouvert : on attend toujours la pluie avec grande impatience, va-t-elle venir, oui ou non ? Si la pluie s'en mêle, cela peut faire plus ou moins de boue, et cela peut faire des écarts nettement plus conséquents que ceux vus jusqu'à aujourd'hui. Tout reste ouvert !"

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK