F1: Quelle matinée à Bahreïn…

Quelle matinée à Bahrain…
Quelle matinée à Bahrain… - © Tous droits réservés

Il y a d’abord Sergio Perez qui confirme que Red Bull semble vouloir attendre Abu Dhabi avant de se décider entre lui et Albon. Autres possibilités pour le Mexicain, une année sabbatique ou un poste de pilote de réserve chez… Ferrari.

Puis c’est Haas qui confirme Nikita Mazepin pour l’année prochaine. Le 4e russe en F1, avant sans doute d’officialiser Mick Schumacher. L’écurie et surtout Ferrari aimeraient bien coupler cette annonce avec le titre en F2.

Romain Grosjean, le miraculé du week-end, va quitter l’hôpital, confirmant qu’il fera tout pour être au départ à Abu Dhabi pour un dernier GP qui aurait tellement de saveur.

Vint ensuite l’annonce du test positif de Lewis Hamilton, après quelques symptômes constatés hier ici à Bahreïn. Etonnant quand on sait que c’est l’un des pilotes les plus prudents. Le voilà donc en isolement, forfait pour le second GP de Barhain et peut-être même pour Abu vu les règles sanitaires très strictes en vigueur dans cet Emirat.

 

Alors qui pour remplacer Hamilton ?

Le pilote de réserve officiel, c’est Stoffel Vandoorne, actuellement en essais avec Mercedes en Formula E à Valence. Ce serait logique de le voir dans le baquet du champion du monde, Toto Wolff le tient en haute estime mais contacté, Stoffel me confirme que rien n’est encore décidé.

Il y a les contraintes sanitaires, la présence ici de George Russell, membre de la famille Mercedes qui pourrait avoir là l’opportunité de démontrer ce qu’il peut faire avec une monoplace bien meilleure que sa Williams.

Il y a aussi un certain Nico Hulkenberg toujours dans les parages et qui a déjà joué au pompier de service lors des tests positifs de Perez et Stroll chez Racing Point.

On attend donc… Avec une certaine impatience la décision de Mercedes.

Même si monter dans une F1 au pied levé, sur un tracé différent et inconnu n’est pas chose aisée, ce serait néanmoins une formidable opportunité pour notre compatriote de démontrer qu’il aurait mérité et mérite toujours un volant au sommet du sport automobile.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK