F1 : Alpine, le nouveau joujou d’Alonso

Seconde présentation de la journée, on reste en Angleterre direction Enstone où le constructeur français Renault dévoile son Alpine A521. Un show virtuel bien huilé même si on peut tout de même questionner le bien-fondé de partager une date pareille avec l’écurie championne du monde.

Depuis sa cinquième place au dernier championnat, l’écurie a bien changéDe nom d’abord mais aussi de structure. Jérôme Stoll, Président de Renault Sport Racing et Cyril Abiteboul le team Principal sont partis. Le nouvel organigramme mis en place par le grand Patron Luca de Meo se compose de Laurent Rossi, Président, Marcin Budkowski, Directeur Exécutif, Davide Brio, Directeur Sportif et Alain Prost, Directeur non exécutif. Au-delà de ces titres ronflants, la question demeure : qui fait quoi, quelles sont les responsabilités de chacun ?

Le duo de pilotes a aussi été modifiéOcon est resté et sera désormais épaulé par l’encombrant et charismatique Alonso. L’espagnol, absent de cette présentation, resté en Suisse après sa cabriole à vélo qui lui avait valu une fracture de la mâchoire. Le double champion du monde a repris l’entraînement et les complications de voyage dues au Covid ont incité l’écurie à laisser leur pilote vedette à distance pour l’occasion. On vous a déjà parlé dans un autre article de la place prise par Alonso dans le team, de sa motivation, de son coup de volant. Ce sera un des attraits de la saison sans aucun doute. Il sera intéressant aussi de voir comment le français Ocon se débrouillera aux côtés de son nouvel équipier. Il a certainement beaucoup appris l’an dernier avec Daniel Ricciardo.

Du côté d’Alpine, on veut garder les pieds sur terre pour 2021. Continuer la progression enregistrée en 2020, sans empiéter sur le projet capital de 2022 qui doit rester la priorité. Alpine n’aura plus d’écurie cliente cette année. Sur le court terme, ce n’est pas nécessairement un inconvénient mais à moyen terme cela pourrait l’être puisqu’Alpine manquera alors d’une accumulation de kilomètres toujours utile et permettant la validation des choix aérodynamiques.

Quels sont les objectifs ? Etre très régulièrement en Q3 en qualifications, dans les points toujours et à l’occasion sur le podium. Renault en a signé trois en 2020. Etre dans le coup sur tous les types de tracés sera aussi sur la feuille de route. Le milieu de peloton est tellement serré que l’on peut passer facilement de la sixième à la quinzième place sur la grille. Allez les Bleus a lancé le nouveau Patron italien. On sait qu’à courte échéance, c’est la victoire et la lutte pour le titre qui seront visées.

La livrée de l’A521 est nouvelle et différente de la version intérimaire proposée il y a quelques semaines.

Petite surprise du chef, c’est Daniil Kvyat, le russe, qui sera le pilote de réserve. Un russe qui n’arrête décidément pas de rebondir après avoir occupé le même poste chez Ferrari quand il avait connu sa première fin de carrière. Le chinois Guanyu Zhou conserve son rôle de pilote d’essais.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK