eSports WTCR : Dans l'enfer de Macau

L'avant-dernière manche du championnat virtuel de la coupe du monde des voitures de tourisme visite Macau et son circuit urbain légendaire.

Alors que Yann Ehrlacher (Lynk&Co) se place en favori pour le titre face à Norbert Michelisz (Hyundai), tout ce qui a été acquis depuis un mois pourrait se voir réduire à néant si la marge prise en piste dépasse le raisonnable. 
Guerrieri, Homola, Tassi et Azcona sur la plus véloce des Seat Cupra n'ont plus le droit à l'erreur s'ils ne veulent pas dire au revoir au titre. 

La courbe du Mandarin, le freinage de Lisbonne et l'épingle Melco, autant de juge de paix qui devront être abordé avec respect par les seize prétendants à la victoire.
Plus que jamais, le seul circuit urbain du calendrier obligera les pilotes à tout tenter en qualifications pour obtenir une place dans la "Super-pôle" et ainsi, minimiser les risques au départ. La grille inversée de la deuxième course provoquera aussi un déséquilibre dans la hiérarchie.

Mathématiquement, encore neuf pilotes peuvent prétendre à la couronne la semaine prochaine à Sepang en Malaisie. 
Combien en restera-t-il après les neuvièmes et dixième round de ce dimanche ? L'action ne manque jamais sur le tracé chinois, mais qui saura survivre aux nombreux pièges. 

Le direct se déroulera dès 21 h 00 en direct, ce dimanche commenté par Maxime Potar sur Auvio.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK