Entre blocus et examens, les jeunes pousses du TCR Benelux cartonnent à Zolder

Maxime Potty et Mathieu Detry
Maxime Potty et Mathieu Detry - © Jacques Letihon

Ils sont jeunes, ils ont entre 17 et 23 ans, et ils ont tous les quatre un parcours différent qui les a menés jusqu'au TCR Benelux. Maxime Potty et Benjamin Lessennes ont sillonné l'Europe dès leur plus jeune âge lorsqu'ils roulaient en karting, pas toujours facile à combiner avec les études...

"Quand j'ai commencé le karting au niveau international, j'ai dû séjourner pendant de longues semaines à l'étranger, souligne Benjamin Lessennes. On partait le mardi en général, c'étaient de longues semaines de courses. C'était totalement incompatible avec l'école. Je me suis donc tourné vers deux ans d'école à domicile. Une fois que je suis passé en TCR Benelux, je me suis rendu compte que les week-ends de course étaient bien plus courts, et j'en ai profité pour reprendre des études en gestion d'entreprise. Je vais à l'école deux jours par semaine, et le reste du temps, je travaille dans un magasin d'informatique. J'aime beaucoup l'économie, et si je veux reprendre des études plus poussées plus tard, pourquoi pas ?"

"On a voyagé pendant deux ans dans toute l'Europe, c'était très chouette, enchaîne Maxime Potty. Au niveau de mes cours, j'ai bien su gérer : l'école était très conciliante par rapport à ça. Mes copains m'aidaient à me remettre à jour quand je rentrais... Tout s'est super bien passé !"

Mathieu Detry et Guillaume Mondron, eux, ont débuté la compétition un peu plus tard. Le premier a décidé d’arrêter l’école pour commencer à travailler dans l’entreprise familiale, le deuxième termine ses études supérieures avec le soutien de ses professeurs.

"Je les préviens en début d'année que j'ai un programme sportif, et que certains week-ends ou certains jours de cours, je ne pourrai pas être présent, précise Guillaume Mondron. Ils acceptent ça et je les en remercie !"

"Moi, je n'étais pas très bon à l'école, ce n'était pas mon fort, admet Mathieu Detry. J'ai eu l'occasion de pouvoir reprendre la société familiale avec ma mère et mon grand-père, et cela se passe très bien. Forcément, il faut prendre congé pour se rendre sur les meetings, mais comme je bosse en famille, c'est un peu plus facile que si je travaillais dans une entreprise "normale". Je pense que c'est plus facile d'allier travail et week-ends de course, que l'école, les examens et le sport."

Le TCR Benelux, c'est six épreuves en 2017, dont deux en période de blocus ou d'examens. Là aussi, il faut s’organiser pour être performant à l'école comme sur la piste.

"J'arrive à gérer, parce que je suis en avance au niveau des cours, reprend Maxime Potty. Je demande aux professeurs ce qu'on doit voir pour pouvoir m'avancer. Et avec mes copains, je me remets très vite à jour pour être prêt pour mes examens. Là, ça devrait bien aller !"

"Moi, mes examens sont bientôt finis, j'ai de la chance !, sourit Benjamin Lessennes. J'ai pris mes cours ici, mais c'est juste pour faire plaisir à mes parents : je suis trop concentré sur les datas !"

"J'ai des travaux de fin d'année à présenter dans une semaine, et je ne suis pas encore très avancé, souligne Guillaume Mondron. C'est un peu compliqué, mais j'ai prévenu l'école. J'ai encore une semaine pour me mettre à fond là-dessus !"

En attendant, le week-end dernier à Zolder, c'est Benjamin Lessennes qui a été primé avec la plus grande distinction : trois départs et trois victoires. Et grâce aux deux autres succès de son coéquipier Tom Coronel, le pilote namurois de la Honda Civic s'est emparé de la première place du classement général occupée jusqu'alors par Guillaume Mondron, moins en réussite à Zolder que lors des deux premiers meetings disputés à Spa-Francorchamps et Zandvoort.

Deuxièmes de la long race, Maxime Potty et Mathieu Detry ont eux été très rapides tout au long du week-end à bord de leur Golf. Le premier nommé a d'ailleurs terminé ses deux sprints à la deuxième place derrière l'intouchable Tom Coronel.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK