Coronavirus : le championnat de Belgique des Rallyes virtuellement lancé !

" On a décidé de rebondir immédiatement, nous explique Stevy Courteyn, le promoteur du Jobfixers BRC 2020 (le championnat de Belgique des Rallyes). On a proposé aux vrais pilotes de s’affronter sur un championnat virtuel, et d’y retrouver Monsieur tout le monde et des pilotes spécialisés en simulateur. On a créé un championnat sur le jeu DIRT Rally 2.0. Les gens peuvent s’inscrire via leur console et ils disposent d’un temps déterminé – environ une semaine – pour réaliser leur premier rallye."

Malheureusement, on ne peut pas encore pousser le réalisme jusqu’à reproduire nos fameuses épreuves belges en virtuel ! Ce premier championnat de Belgique virtuel se dispute donc sur 5 terrains très différents, 5 rallyes disponibles sur le jeu DIRT Rally 2.0.

"On a choisi l’Allemagne, Monaco, les Etats-Unis, l’Espagne et la Suède. Une vingtaine de vrais pilotes ont accepté de relever le défi, dont quelques références du Jobfixers BRC (Adrian Fernémont, Vincent Verschueren, Sébastien Bedoret, Grégoire et Charles Munster, Jasper Vermeulen, Louis Louka, Jean Dilley, Thibault Parmentier, Thibaut Mazuin, Amaury Molle,…), mais aussi le Britannique Tom Cave, Fabio Schwarz ou encore Timo Langenakens."

On ne s’attendait pas à un tel succès !

Le promoteur du championnat avoue être surpris par l’engouement suscité rapidement par ce championnat virtuel ! "On s’attendait à avoir 50 à 100 inscriptions, poursuit-il. Après une semaine, on avait déjà atteint près de 1100 participants ! C’est incroyable, et ça nous pousse à travailler sur un deuxième championnat où on ferait des livestream sur des sites web entre de vrais pilotes et des pilotes de simulateur ! Chaque mardi soir, par exemple, les pilotes rouleraient et on aurait une régie pour faire un livestream."

En attendant, le championnat actuel est dominé par un spécialiste du "pilotage simulateur", Sim Vansevenant. Il est vrai que le rallye réel et le rallye virtuel sont assez différents !

 

Adrian Fernémont, le champion de Belgique au départ !

"Je joue le soir avec Arthur, le fils de ma compagne, explique Adrian Fernémont. Tu me demandais de comparer le virtuel avec le réel ? Rien à voir. L’adrénaline n’est pas là. L’esprit de compétition y est. Ce n’est pas la même concentration, le même plaisir. C’est sympa de se tirer la bourre sur ce genre d’épreuve. Quelque chose qui ne serait jamais arrivé dans d’autres conditions !"

Le champion de Belgique est impatient de voir redémarrer le championnat réel, mais il est conscient que certains facteurs ne seront plus les mêmes ! "C’est compliqué pour tout le monde de ne pas savoir quand ce championnat de Belgique va reprendre ! […] J’ai du mal à croire que quand les mesures seront terminées, on va pouvoir prendre part à un énorme rallye comme le rallye de Ypres !"

Adrian est également conscient des conséquences qui risquent de se produire sur le financement de sa saison ! "Dans les sociétés qui ont un peu de mal pour le moment, ce sera la première chose qu’on (coupera), les frais publicitaires ! Ce que je peux tout à fait comprendre."